Journée mondiale du diabète ! 7 questions pour mieux vivre avec cette maladie

Journée mondiale du diabète ! 7 questions pour mieux vivre avec cette maladie

Le diabète est une maladie chronique qui exige une prise en charge adaptée tout au long de la vie. Cependant, le diabète peut présenter certaines complications s’il n’est pas bien pris en charge. Ne laissez aucune question sans réponse. Pour mieux comprendre votre maladie, voici les explications de Dr Mohammed Zeguendri.

 

Par Sarra Safar Bati

Quels sont les signes qui doivent m’inquiéter ?

La soif permanente et la bouche sèche sont les principaux signes du diabète. Le besoin urgent d’uriner : c’est le deuxième signe en importance. La fatigue : chez un diabétique, le sucre ne peut plus assurer son rôle de carburant, de source d’énergie. Il en résulte un état de fatigue même sans activité physique. Des démangeaisons : en particulier dans les parties génitales en raison des infections liées à l’excès de sucre dans les urines. Une cicatrisation plus lente : si vous observez qu’une blessure ou une coupure a plus de mal à guérir que d’habitude, cela peut être un signe de diabète. La perte de sensibilité : l’excès de sucre provoque une perte de sensibilité et des fourmillements, surtout dans les membres inférieurs. Un changement dans l’audition ou la vision peut être dû à une atteinte nerveuse liée au diabète.

Une fois ma glycémie normalisée, pourrais-je arrêter le traitement ?

Non, ce sont les médicaments qui normalisent votre glycémie

Si je ne présente aucun symptôme, cela signifie-t-il que mon diabète est guéri ?

Non, à l’état actuel des choses le diabète ne peut être guéri, et ne pas avoir de symptôme ne veux pas dire que tout va bien, il faut faire un suivi rigoureux.

Devrais-je un jour passer à l’insuline ?

Si le médecin n’arrive pas à avoir des valeurs acceptables  par les médicaments, un passage ou un ajout de l’insuline est de rigueur ! Passer au traitement par insuline est une étape normale pour la plupart des personnes ayant un diabète de type 2. Avoir besoin d’insuline n’est ni un échec ni une solution de dernier recours, mais le traitement adapté à l’évolution de votre diabète.  En effet, le diabète est une maladie progressive et même si vous gérez correctement votre glycémie, il est probable que votre corps produira moins d’insuline ou l’utilisera moins bien avec le temps.

Dois-je voir des spécialistes ? Lesquels ? Pourquoi ? Lequel va vraiment me soigner ?

Le suivi peut être aisément assuré pas votre généraliste. S’il détecte quelques signes d’alerte, il peut alors demander un avis chez un endocrinologue. Aussi, si les reins présentent des signes de souffrance, il vous oriente chez un néphrologue.

Puis-je «craquer» sur une pâtisserie ? Sur un fast-food ?

De temps à autre, mais cela ne devrait pas être coutumier.  Ça passe à condition de  griller l’excès de sucre consommé en faisant du sport.

Comment dois-je suivre mon diabète ?

Il faut faire des bilans sanguins périodiques et savoir que les complications  du diabète peuvent être se résumé à :

— Maladie des artères de gros calibres (macro angiopathie) électrocardiogramme  et echodoppler des artères (cou, artères des pieds, etc.) 1 fois par an.

— Maladie des artères de petit calibre (micro angiopathie)

— Bilan sanguin et fond d’œil chez un ophtalmologiste 1 fois par an.

— Atteinte des nerfs (neuropathie diabétique)

— Examen chez votre médecin

— Examen  DN4

 

Les commentaires sont fermés.

Revenir en haut de la page