Kamel Moula, lors de l’Assemblée générale ordinaire du Ceimi «Il est urgent de mettre en place des réformes»

Kamel Moula, lors de l’Assemblée générale ordinaire du Ceimi «Il est urgent de mettre en place des réformes»

L’Assemblée générale ordinaire du Club des entrepreneurs et industriels de la Mitidja (Ceimi), s’est tenue aujourd’hui à l’hôtel KT Blida lors de laquelle les deux bilans moral et financier ont été adoptés à l’unanimité.

Par Nacima Benarab

Dans son discours d’ouverture, Kamel Moula, président du Ceimi, a tenu à remercier chaleureusement tous les membres du bureau qui l’ont accompagné dans sa mission. A cette occasion, il a tenu également à les remercier pour leur engagement et leur implication, en dépit du contexte économique difficile du pays. «Je veux saluer également le dynamisme et l’engagement de nos membres pour la réalisation de nos objectifs collectifs. La famille Ceimi s’élargit de jour en jour et nous en sommes tous très fiers. Un grand bravo à toutes celles et à tous ceux qui ont fait de cette journée une réussite collective», a-t-il dit dans son intervention en précisant que «le Ceimi a atteint tous les objets tracés pour 2019». Pour ce qui est de la conjoncture actuelle du pays, M. Moula a souligné que «nous traversons une situation économique très difficile qui nous oblige à être plus solidaires. Nous devons doubler nos efforts pour dépasser cette période de crise et essayer surtout de maintenir les emplois», a-t-il souligné.

Dans le même sillage, le président du Ceimi a confirmé à que «beaucoup d’entreprises sont dans des situations très critiques, notamment celles qui activent dans le secteur des travaux publics». Il estime que «l’année 2019 est une année incertaine pour les opérateurs économiques. Il est donc urgent de mettre en place des réformes qui vont booster l’activité économique du pays». Il a, d’ailleurs, rappelé que parmi les revendications du Ceimi figurent «l’éradication de l’informel qui pèse trop lourd sur notre économie».

Plus de 1000 adhérents au Ceimi

Notons que le nombre d’adhérents au Ceimi a connu une augmentation de 15% en 2019. Le nombre a dépassé largement les 1000 adhérents. Fondé en 1998 à Blida par un groupe d’opérateurs économiques, le Club des entrepreneurs et industriels (Ceimi) était, au début, une organisation patronale locale, et ce, avant d’évoluer vers le national en 2002.

Les commentaires sont fermés.

Revenir en haut de la page