Business plan ! Que doit-il contenir ?

Business plan ! Que doit-il contenir ?

Le business plan est le document de travail de base de tout créateur d’entreprise. Il doit être établi de manière minutieuse et bien étudiée, afin de garantir la réussite de l’entreprise. En clair, il consiste à structurer correctement un projet de création d’entreprise.

PAR CHABANE ASSAD

Le business plan doit présenter un contenu particulier, selon la nature du projet à entreprendre et sa dimension. Généralement, il comporte deux parties, à savoir le volet financier et le volet rédactionnel.
I. LA PARTIE DESCRIPTIVE
1.1 Executive summary
C’est l’accroche de votre business plan (désignée en pratique sous le terme ‘’Executive summary’’). On peut le comparer à une ‘’bandeannonce’’ de cinéma. Composé de deux pages maximum, il doit donner envie aux lecteurs (banquier, investisseur, partenaire) d’aller plus loin et d’accompagner le porteur de projet dans son aventure. Il doit aller à l’essentiel et être le plus clair possible. Il s’agit d’une sorte de synthèse des parties descriptive et financière (vous pourrez, à ce titre, y insérer les chiffres les plus important de votre volet financier). Généralement, il est conseillé de le rédiger en dernier, après avoir construit les tableaux financiers et rédigé l’ensemble des autres chapitres de la partie descriptive.
1.2 Le marché, l’environnement concurrentiel et l’offre
Cette partie se décompose en trois sous-parties liées entre elles. En effet, une offre a vocation à répondre à un besoin. Sans besoin, elle n’existe pas. Il conviendra d’abord, d’analyser le marché (taille, segmentation, degré de maturité, réglementation, facteurs clés de succès, etc.). Ensuite, c’estl’environnement concurrentiel qui  devra être étudié : identification des concurrents (récupération de certaines données financières, mise en évidence de leurs forces et de leurs faiblesses) et observation
de l’environnement (intensité de la concurrence, pouvoirs des clients, pouvoirs des fournisseurs, produits de substitution et menace de nouveaux entrants). Enfin, l’offre doit être présentée (caractéristiques des produits et services vendus, forces et faiblesses).
1.3 Les objectifs et le positionnement stratégique
Il conviendra ici d’annoncer la stratégie déployée par le manager : va-t-il s’attaquer au marché dans sa globalité ? a un ou plusieurs segments de celuici (niches) ? Comment va-t-il se différencier de ses concurrents ? Les objectifs doivent également
y être indiqués (parts de marché visées, chiffre d’affaires prévisionnel, point mort et rentabilité globale du projet).
1.4 Le plan opérationnel
Il s’agit de décrire ici les moyens que le manager souhaite mettre en oeuvre pour parvenir aux objectifs qu’il s’est fixé. Cela comprend le plan marketing et commercial (politique de prix, canaux de distribution et moyens de communication) et la logistique (fonctionnement de l’entreprise par analyse des flux entrants et sortants).
1.5 L’équipe
Dans cette section, le dirigeant doit présenter son équipe, c’est à-dire les principaux acteurs du projet : lui-même, les éventuels associés, les salariés et toutes les autres personnes clefs du projet. Il est préférable d’insister sur le parcours de chacun d’entre eux, dans la mesure où il a un lien avec le projet présenté ainsi que sur ses atouts.
1.6 Les caractéristiques juridiques
Vous souhaitez exercer votre activité en nom propre ? En société ? C’est ici qu’il faudra le préciser. La structure juridique y sera donc indiquée, au même titre que les principales caractéristiques de votre future entité : montant du capital social, répartition, dirigeants sociaux, pouvoirs attribués, etc.

II. LA PARTIE FINANCIÈREqscsc
Cette partie est plus difficile à aborder pour les novices en la matière puisqu’elle fait appel à des notions assez techniques en comptabilité – gestion. Le manager doit construire ses tableaux financiers dont les plus utilisés sont le compte de résultat, le bilan, le plan de financement et le budget de trésorerie. Il est important de respecter les dispositions du Système comptable financier dans le cadre d’élaboration d’informations comptables prévisionnelles. En effet, le corpus comptable actuel ne porte pas de précision sur les projections financières. Cependant, il est indispensable de respecter les mêmes normes comptables applicables pour produire des informations comptables historiques.
2.1 Le compte de résultat
Le compte de résultat prévisionnel est un tableau financier qui vous permettra de déterminer si votre entreprise a créé de la richesse (ou si, au contraire, elle en a détruit) au cours d’une période appelée exercice comptable. Il met en comparaison des produits (chiffre d’affaires, subventions) avec des charges (achats de marchandises, soustraitance, impôts et taxes, salaires et charges sociales du personnel et des dirigeants et intérêts financiers) pour parvenir à un résultat, qu’il soit positif ou négatif.
2.2 Le bilan
Le bilan prévisionnel est un tableau qui reflète le patrimoine de votre entreprise à la clôture de chacun de vos exercices prévisionnels. Il va recenser, d’un côté, l’ensemble des éléments que possédera votre entreprise (son ‘’actif’’), et de l’autre, tout ce qu’elle doit (son ‘’passif’’). A l’actif figureront vos investissements, vos stocks, vos créances et vos disponibilités et au passif le montant du capital social, vos dettes fournisseurs, vos dettes fiscales et sociales et vos dettes financières.
2.3 Le plan de financement
Le plan de financement prévisionnel synthétise, d’une part, l’ensemble des besoins financiers à satisfaire (achat d’immobilisations, variation du Besoin en fonds de roulement «BFR» prévisionnel, remboursements d’emprunt et de comptes courants d’associés, et distribution de dividendes) et, d’autre part, les ressources apportées (apports des associés, capacité d’autofinancement CAF prévisionnelle et prêts obtenus). Il permet de s’assurer de l’équilibre financier du projet.
2.4 Le budget de trésorerie
Le budget de trésorerie donne le détail, en général mensuel, de l’état de la trésorerie nette d’une entreprise. Il traduit l’ensemble des recettes et des dépenses sous forme de flux monétaires prévisionnels.

LES AUTRES TABLEAUX FINANCIERS DU BUSINESS PLAN
Le business plan peut également être composé d’autres
tableaux financiers comme :
• le tableau des soldes intermédiaires de gestion (SIG),
• le tableau de taxe sur la valeur ajoutée,
• le tableau récapitulatif des investissements,
• le tableau récapitulatif des financements,

Chabane Assad
Fondateur de Cost-Performance Algérie Cabinet de conseil en contrôle
de gestion
Tel : +213.790.619.822 / Site Web : www.cost-performance.com
Mail : assadchab@yahoo.fr

Les commentaires sont fermés.

Revenir en haut de la page