Usine Renault en Algérie: l’intégration de la production nationale atteindra 42% à moyen terme

Usine Renault en Algérie: l’intégration de la production nationale atteindra 42% à moyen terme

Plusieurs composants entrant dans la production des véhicules de l’usine Renault de Oued Tlélat (Oran) notamment certaines parties des vitres, des batteries ou des pièces en plastique ou caoutchouc seront fabriqués par des entreprises nationales, selon un responsable du secteur de l’industrie mécanique. L’accord portant sur l’installation d’une usine du groupe français Renault en Algérie, signé en décembre à Alger, prévoit une intégration «progressive» de la production locale pour atteindre 42% à moyen terme, a indiqué le ministère de l’Industrie, de la PME et de la Promotion de l’investissement dans un communiqué. Cette intégration sera atteinte grâce aux «investissements communs (partie algérienne-Renault) qui seront réalisés à l’intérieur de l’usine (tôlerie, emboutissage et peinture) mais aussi à l’extérieur de l’usine à travers la mise en place et le développement d’un tissu de PME», explique le ministère.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Revenir en haut de la page