Le coaching, une tendance.

Le coaching, une tendance.

Apprendre à gérer, à faire face à certaines situations ou encore à affronter le monde ! N’est-ce pas un peu à cela que sert le coaching.
Le recours à cette alliance entre le coach et ses clients est devenu courant. Nombreux sont ceux qui font appel à un expert qui les accompagne pour stimuler leurs capacités à atteindre leurs objectifs. Cette forme d’accompagnement personnalisée gagne rapidement en popularité dans le monde et même en Algérie. Nous constatons que chef d’entreprise, ministre ou autre individu qui veulent développer leurs compétences de gestionnaire prometteur sollicitent un coach pour pouvoir endosser le costume de leader charismatique et améliorer constamment les performances de leurs équipes. Dans cette édition, nous nous sommes intéressés au coaching d’affaires, afin de comprendre ce que peut apporter cet art de la relation, assuré par des experts en la matière. Nous nous sommes rapprochés de plusieurs coaches, à l’instar de Sofiane Hamine, Sarah Salima Abbas ou encore Zakaria Boughrara. Tous s’accordent à dire que le coaching est indispensable, qu’il est considéré, aujourd’hui, comme un atout précieux pour une entreprise, parfois en difficulté et sujette aux maladies relationnelles.
Nos experts estiment que le coaching apporte des pistes et des solutions adaptées et efficaces. Le coach met en place un partenariat avec le coaché, dans un processus qui suscite ses réflexions, et ce, dans le but d’acquérir un comportement nouveau aussi bien sur le plan personnel que celui professionnel. Le coach est très souvent une personne qui a vécu plusieurs expériences professionnelles, à titre de gestionnaire, de manager ou autre, avant de s’orienter en coaching, ce qui fait de lui un homme de la situation, voire un homme de toutes les situations.

Par Nassima Bensalem

Les commentaires sont fermés.

Revenir en haut de la page