Le mythe de la bonne distance

Nous avons pour habitude de tout mélanger dans la notion de distance avec autrui sans pour autant fixer les limites. Dans le milieu professionnel, la distance entre le manager et ses collaborateurs doit être prise en considération. Chaque responsable en charge d’une équipe doit se poser cette même question : comment avoir la bonne distance tout en restant suffisamment humain ? Mais aussi, quelle est la posture à adopter pour gérer aux mieux une équipe ? De nombreuses réponses à ce sujet sont fort confuses et révèlent, à l’évidence, que même chez ceux qui ont la juste intuition, les idées ne sont pas si claires. Pourtant, face à ces questions, les experts que nous avons consultés répondaient tout simplement : quel que soit le secteur d’activité et quels que soient la fonction et le grade, «le juste milieu est, en effet, préférable à la notion d’autorité». Dans ce numéro de novembre, nous nous sommes intéressés aux comportements des patrons avec leurs subordonnés. Pour y voir clair, nous avons fait appel à plusieurs coaches de renom, mais aussi à des chefs d’équipe et de simples employés. Tous s’accordent à dire que «faire preuve de souplesse, tout en étant ferme dans ses décisions et son comportement, semble être la meilleure formule afin d’assurer la performance d’une équipe». Rien n’est plus irritant qu’un patron distant et peu aimable, c’est le plus sûr moyen de développer la frustration de ses collaborateurs. En revanche, être trop proche de ses collaborateurs, le manager risque d’être perçu comme intrusif ou copain. Mais cela ne reste qu’un avis parmi tant d’autres. Libres aux managers de se comporter comme bon leur semble, même s’il y a certaines règles à respecter. L’idéal, pour que nos lecteurs puissent se faire leur propre idée sur cette problématique, serait de consulter l’avis des experts en la matière.

Par Nassima Bensalem

Les commentaires sont fermés.

Revenir en haut de la page