51e ÉDITION DE LA FIA LES NATIONAUX ÉTAIENT EN FORCE

51e ÉDITION DE LA FIA LES NATIONAUX ÉTAIENT EN FORCE

Plus de 700 opérateurs économiques nationaux et étrangers venant de 25 pays ont pris part à la 51e édition de la Foire
internationale d’Alger (FIA) qui s’est tenue du 8 au 13 mai au Palais des expositions. Lors de notre virée, nous avons
constaté une forte présence étrangère avec 700 opérateurs issus de 26 nationalités différentes, dont la Chine, en tant
qu’invitée d’honneur. Placée sous le thème «Le commerce au service de la production nationale», la FIA 2018 a connu
une forte participation nationale avec plus de 410 exposants, dont 143 entreprises du secteur public et plus de 200
sociétés privées, s’ajoutant aux 63 entreprises mixtes nées de partenariats avec des opérateurs étrangers.
PROPOS RECUEILLIS PAR NASSIMA BENSALEM

«Nous disposons d’une stratégie de niche à travers laquelle nous essayons d’être présents un peu partout dans le monde.»

NUMIDIA EN CHIFFRE
10 à 15 %
de la production est exportée vers l’étranger
100 000 à 200 000
litres d’huile d’olive produites par an
400 000
litres par année est l’objectif à atteindre

MUSTAPHA BORDJI

IMG_2491

Directeur commercial à Cobra

«Il faut savoir que nous sommes sur le marché depuis 1992, et aujourd’hui nous arrivons facilement à écouler nos produits sur le marché. Nous avons commencé par fabriquer les ventilateurs dans les années 1996 et 97 et 26 ans après nous avons largement diversifié notre gamme de produits. Nous sommes spécialisés dans la transformation du plastique et du fer qui sont utilisés pour nos produits. Il faut savoir aussi que certains de nos produits sont carrément fabriqués à l’étranger, mais ce n’est pas de l’importation que nous faisons, mais de la sous-traitance. Sachez que nous maîtrisons la réparation de tous nos produits fabriqués à l’étranger ;
notre stratégie est basée sur le fait que nous maîtrisions le produit depuis sa fabrication jusqu’à sa mise en place sur le marché. Pour ce qui est de la distribution, nous travaillons avec une vingtaine de partenaires répartis sur le territoire national qui travaillent pour nous et qui font la distribution auprès des revendeurs. Notre politique commerciale porte sur la distribution de masse et je peux
vous dire que nos stocks sont rapidement puisés. En ce qui concerne l’exportation de nos produits, nous sommes en phase de test, nous avons ainsi livré quelques produits de notre gamme, tel le ventilateur vers la Tunisie et prochainement vers l’Afrique centrale. Notre présence sur le marché depuis plus de vingt ans représente un gage de confiance et de sécurité et nous sommes leaders sur le marché concernant le chauffage et le ventilateur.»

NABIL AREZKI

IMG_2512

Cadre technico-commercial à Numidia

«Nous exportons 10 à 15% de notre production»

«Avec toutes les marques d’huile d’olive qui existent sur le marché, nous arrivons à placer la nôtre sur le marché. De plus, nous avons commencé à travailler avec des marchés grands comptes, tels les sociétés de catering, les hôtels et les restaurants. Vu la qualité de produits que nous proposons, nous ciblons les gros clients. Nous avons aussi lancé une grande opération de marketing pour faire connaître notre produit auprès des particuliers. Notre huile existe, aujourd’hui, au niveau des GMS (grandes et moyennes surfaces). Notre produit est issu des huileries Ouzel laguen qui font partie de la marque Ifri. Sur 400 hectares, nous avons 54 000 oliviers, nous faisons ainsi tout le processus de fabrication ; de la cueil lette jusqu’à la mise en bouteille pour un produit de qualité et c’est pour cela que nous avons réussi à nous imposer sur le marché algérien. Notre produit est exporté vers le Canada, la France, l’Allemagne et en Chine. Nous disposons de stratégie de niche à travers laquelle nous essayons d’être présents un peu partout dans le monde. 10 à 15 % de notre production est exportée vers l’étranger, sachant que nous produisons une moyenne de 100 000 à 200 000 litres par an. D’ici deux ans, nous allons augmenter notre production pour atteindre les 400 000 litres par année.»

Les commentaires sont fermés.

Revenir en haut de la page