BADIS DIAB, JEUNE ET AMBITIEUX ALLIER BUSINESS ET HUMANITAIRE

BADIS DIAB, JEUNE ET AMBITIEUX ALLIER BUSINESS ET HUMANITAIRE

A 26 ans, il est déjà chef d’entreprise, sa grande passion pour le football l’a poussé à monter sa propre affaire dans le domaine sportif afin d’apporter conseils et accompagnements aux jeunes footballeurs amateurs, à travers son cabinet Galactik France, dont il est directeur général. Badis Diab active également dans le domaine humanitaire pour venir en aide aux enfants africains.
PAR NASSIMA BENSALEM

Installé en France, ce jeune qui a percé dans le domaine sportif a choisi de faire évoluer les joueurs afin de leur permettre de jouer au plus haut niveau. Badis Diab est né et grandi à Romans sur Isère, une petite ville située dans le département de la Drôme, au sud de Lyon. Il a quitté les bancs de l’école très tôt, dès le lycée. Il avoue ne pas être fait pour les études et que son objectif était de devenir footballeur professionnel, sa passion pour le football a pris le dessus. Il affirme que «mon école à moi fut celle de la vie et j’en suis fier». Badis a commencé à jouer au football très jeune, à l’âge de 10 ans, il précise à ce propos : «Lorsque vous grandissez dans un quartier populaire, le football est le seul moyen d’expression pour des jeunes comme nous. Alors, j’ai fait du football une passion, sans me douter que cette discipline allait réellement changer ma vie». A 15 ans, alors que plusieurs clubs professionnels
s’intéressaient à son profil, il a décidé de s’engager pour l’AS Saint Étienne, l’un des plus prestigieux centres de formation de France. Cela lui a permis d’évoluer aux côtés de Faouzi Ghoulam, Emmanuel Rivière ou encore Joshua Guilavogui. Après deux saisons passées à Saint-Etienne, il a signé son premier contrat professionnel en Algérie, au MO Constantine. S’en est suivie ensuite
une riche carrière qui l’a amené aux États-Unis, au Vietnam passant par la Bosnie, Herzégovine. A 21 ans, il a décidé de mettre un terme à sa carrière pour se consacrer au football business.
«Ma parfaite maîtrise de la langue anglaise et mon réseau international m’ont permis de me faire rapidement un nom dans un milieu fermé», affirmet-il. Après avoir travaillé pour certains des meilleurs agents au monde tels que Mino Raiola, Marco Kirdemir ou encore Paul Stretford, alors qu’il avait à peine 25 ans, il décide de lancer son propre cabinet, Galactik France, devenu aujourd’hui l’une des références du football consulting en France. A propos de sa réussite dans le domaine des affaires, il affirme qu’il n’y a aucun secret. «Chaque chose se mérite et s’obtient par le travail, la confiance en soi et l’expérience, il faut savoir croire en soi et saisir le bon moment pour se lancer, et lorsqu’ on est déterminé, plus rien ne peut nous arrêter.» Après tant d’efforts qui lui ont valu un franc succès, Badis Diab a été nominé parmi les meilleurs entrepreneurs de l’année par un grand magazine français spécialisé dans la mise en valeur des start-up innovantes. Outre sa carrière dans les affaires, il s’est lancé dans le domaine humanitaire. Il précise à ce propos que ses nombreux voyages en Afrique l’ont motivé à s’engager pour ce continent, afin d’aider des enfants dans le besoin.
A travers la Fondation Badis Diab, il est venu en aide à plus de 3000 enfants africains depuis juillet 2016, son aide porte sur la distribution des fournitures scolaires entre le Ghana, le Nigeria et le sud de l’Algérie. «Nos objectifs pour la nouvelle année est de mener des opérations dans de nouveaux territoires, tels que le Togo et le Burkina Faso», tient-il à faire savoir. Il a aussi créé une
académie de football business en juillet 2016, située à Tamale au nord du Ghana.
Pour ses projets à l’avenir, il souhaiterait s’implanter sur le continent africain, créer de nombreuses structures de formation qui allieraient le sport et les études pour les enfants. Il souhaiterait aussi développer son cabinet et ouvrir de nouvelles antennes en Europe.
Les Etats-Unis sont aujourd’hui son marché prioritaire. Et pour couronner le tout, il sortira prochainement un livre de conseils dédié à l’entrepreneuriat, qui s’adressera à cette jeunesse qui souhaite s’investir dans le commerce ou dans le football.

«Chaque chose se mérite et s’obtient par le travail, la confiance en soi et l’expérience, il faut savoir croire en soi et saisir le bon moment pour se lancer, et lorsqu’ on est déterminé, plus rien ne peut nous arrêter.»

Bio express

Badis Diab

A 15 ans
Il a décidé de s’engager pour l’AS Saint-Etienne, l’un des plus prestigieux centres de formation de France.
A 21 ans
Il met un terme à sa carrière pour se consacrer au football business.
A 25 ans
Il lance son propre cabinet, Galactik France, devenu aujourd’hui l’une des références du football consulting en France.
A seulement 26 ans
Il est déjà chef d’entreprise
En 2016
Il crée une académie de football business à Tamale au nord du Ghana.
Il a créé de nombreuses structures de formation qui allieraient le sport et les études pour les enfants.

Les commentaires sont fermés.

Revenir en haut de la page