OMAR RAMDANE, P-DG DU GROUPE RAMDANE «Nous assurons la gestion de nos projets»

OMAR RAMDANE, P-DG DU GROUPE RAMDANE «Nous assurons la gestion de nos projets»

Le groupe Ramdane, devenu aujourd’hui, une référence dans le domaine de l’immobilier compte à son actif nombre de projets de haut standing, réalisés essentiellement dans la partie ouest d’Alger. Omar Ramdane, P-dg du groupe revient dans cette interview sur les différents projets réalisés et ceux en cours, tels le mégaprojet de réalisation d’un Mall ouvert dans la région de Ouled Fayet dont la livraison est prévu pour 2019.
Entretien réalisé par Nassima Bensalem

Vous êtes président fondateur du Forum des chefs d’entreprise. Presque 20 ans après sa création, que pensez-vous des efforts accomplis à ce jour par cette organisation ?
Je pense qu’il faut revenir à la création du FCE (Forum des chefs d’entreprise) et les objectifs des personnes qui m’ont accompagné pour fonder cette organisation. Au mois d’octobre de l’an 2000, nous étions 15 personnes à avoir tenu une réunion dans le but de créer le forum. Au début, l’objectif n’était pas de faire une association ni un syndicat, nous voulions créer un centre de concertation, de réflexion et de propositions formulées auprès des pouvoirs publics. Dans la plateforme que j’ai moimême rédigée, nous voulions limiter le nombre d’adhérents entre 100 et 120 personnes. Nous, en tant qu’entrepreneurs, sommes proches du marché et de l’économie, nous nous battons pour une économie ouverte et pour un environnement économique concurrentiel pour notre pays. C’est pour cela que nous étions stricts sur la qualité des membres à intégrer au forum ; nous avions exigé des producteurs et non pas des exportateurs, car ces deux profils n’ont pas les mêmes objectifs et la même vision. Nous avions également exigé que le producteur soit leader dans sa branche d’activité et qu’il n’ait pas besoin du forum pour réussir ses affaires. La troisième condition portait sur le fait que l’entrepreneur devait être parrainé. Ces critères ont fait que le forum soit une force de proposition, d’ailleurs, il (forum, ndlr) s’est plusieurs fois affirmé en soulevant un débat sur des décisions du Gouvernement. Je cite entres autres, la loi sur les hydrocarbures, la signature d’accord avec l’Union européenne, le pacte économique et social dont nous ne sommes pas signataires,… Aujourd’hui, le FCE dépasse les 3000 membres, ce n’est pas une mauvaise chose, mais reste à voir si la vision
actuelle est meilleure que celle d’autrefois. En tant que président d’honneur, j’estime que le forum est devenu une organisation très importante qui a pris de l’élan.

Le FCE devient un syndicat des employeurs, peut-on avoir un commentaire sur cette décision…
Nous avons été de tout temps sollicités pour être un syndicat, mais personnellement, j’ai toujours refusé ce statut. J’ai toujours voulu que le forum soit une association et un espace de concertation et de proposition. La décision de transformer le forum en syndicat a été prise, il faut la respecter, nous verrons avec le temps si c’est un bon choix ou non.

Vous vous êtes lancé dans le monde des affaires depuis de nombreuses années, quelles sont les différentes entreprises que compte le Groupe Ramdane ?
Nous avons commencé en 1970 avec la première entreprise de construction EGECO. En 1987, nous avons voulu nous diversifier, mais en même temps rester dans le secteur du bâtiment, nous avons donc investi dans la branche des matériaux de construction avec la création de Modern Ceramics et par la suite Modern Bricks en 2001. Nous avons travaillé pour le secteur public jusqu’aux années 2000. Nous avons ainsi réalisé entres autres, 2500 logements dont notamment un grand projet à Bachdjerrah avec plus de 1000 logements réalisés.
A partir de l’an 2000, nous nous sommes introduits dans la promotion immobilière, à travers la société Modern Towers.

En investissant dans le domaine immobilier, vous avez réalisé d’innombrables projets, peut-on savoir quels sont ceux en cours de réalisation ?
Modern Towers est une entreprise immobilière, à travers laquelle nous avons lancé plusieurs projets, avec comme premier projet réalisé, un ensemble de villa baptisé Les Terrasses, à Chéraga, ainsi que les deux tours qui se trouvent à proximité. Nous réalisons des infrastructures luxueuses, totalement équipées. La nouveauté de notre activité immobilière est de continuer à assurer la gestion des sites après la livraison du projet. Pour cela, nous avons développé un partenariat avec une société italienne qui permettra d’assurer l’entretien, la gestion des installations,… Il s’agit d’un métier nouveau que nous avons intégré dans notre activité immobilière. Modern Tower est en train de développer un programme en continuité avec ce qui a été réalisé. Nous nous sommes intéressés également au secteur touristique avec la réalisation d’un hôtel de haut standing et l’introduction de la chaine hôtelière anglaise Holiday Inn. En prolongement de nos projets, nous sommes en train de réaliser un important Mall à Ouled Fayet en bordure de Dounia parc.

Justement, pouvez-vous nous parler de ce fameux projet ?
Il s’agit d’un grand Mall ouvert dont la partie commerciale regroupera plusieurs marques et enseignes étrangères connues et qui ont d’ores et déjà réservé leurs espaces. Il s’agira d’une grande rue commerçante aménagée sur un rez-de-chaussée et plusieurs étages. Un espace de loisirs sera aussi au programme avec des jeux pour adultes et enfants, plusieurs cinémas, une patinoire… Il
est prévu aussi un food court avec restaurants à thèmes et terrasse vue sur mer qui complètera ce programme commercial homogène et innovant.
Ce qu’il faut savoir est que tout cet ensemble de réalisation aura un accès routier direct à partir de la rocade sud sans passer par la ville de Chéraga.
La partie commerciale du Mall sera livrée en été 2019, cela permettra aux enseignes d’aménager leurs boutiques. Le Mall dans son ensemble ouvrira ses portes à la fin 2019, au plus tard le premier trimestre 2020. Avec tous nos projets, nous voulons embellir la partie ouest d’Alger.

On parle de la relance du projet Dounia parc, êtes-vous intéressé ?
Je dirai tout d’abord, heureusement que Dounia parc n’a pas connu de construction, il s’agit de plus de 1000 hectares de verdure, c’est une véritable bouffée d’oxygène qu’il ne faut pas détruire avec du béton. Pour notre part, nous sommes ouverts à toutes propositions d’aménagement, pourvu que cet espace demeure un lieu de détente. Cela dit, il faut qu’il y ait une osmose entre l’espace commercial et le cadre environnant.

En dehors de l’immobilier, envisagez-vous d’investir dans d’autres domaines ?
Effectivement, nous souhaiterions investir dans le tourisme. Je vous rappelle que l’hôtel Holliday Inn relève de notre conception et notre réalisation. Nous avons formulé des demandes de terrain au niveau de cette région ouest d’Alger pour lancer d’autres projets.

Les commentaires sont fermés.

Revenir en haut de la page