DÉVELOPPEMENT DES ÉNERGIES RENOUVELABLES UNE ALTERNATIVE SÛRE ET EFFICACE

DÉVELOPPEMENT DES ÉNERGIES RENOUVELABLES UNE ALTERNATIVE SÛRE ET EFFICACE

L’Algérie est classée au 3e rang des pays les plus ensoleillés et afin de préserver les ressources fossiles dont elle dispose, l’Etat s’est tourné, ces dernières années, vers les énergies renouvelables, vu le potentiel très important qu’elle possède dans ce secteur.
Par Nassima Bensalem

Le programme de développement des énergies renouvelables (ENR) lancé par le gouvernement en 2015, devrait permettre au pays de faire passer la capacité de production électrique à partir des énergies renouvelables à 22 000 MW d’ici 2030, soit 27% du bouquet énergétique, contre une contribution actuellement de l’ordre de 2%. 13 500 MW seront ainsi produits, à travers les panneaux solaires photovoltaïques, 5000 MW à partir de l’éolien et le reste via d’autres sources (Solaire thermique, biomasse, cogénération et géothermie).
L’Algérie est donc appelée à dépasser la phase expérimentale et s’engager véritablement dans le développement des énergies nouvelles et renouvelables, tout en impliquant les secteurs de l’industrie, des transports et de l’habitat dans la promotion de ces énergies vertes. Justement, la directrice de recherche auprès du Centre de développement des énergies renouvelables (CDER),
Nachida Kasbadji Marzouk a, lors d’une conférence sur les perspectives d’évolution des énergies renouvelables en Algérie, relevé le fait que l’Algérie accuse un énorme retard dans ce domaine et ce, en dépit du lancement d’un programme dédié à leur développement. «L’Algérie est classée aujourd’hui à la 18e place à l’échelle africaine en matière de capacités installées», a fait savoir la même responsable.
Selon la conférencière, le pays a mis en place une panoplie de lois et textes réglementaires devant régir ce secteur, sans pour autant arriver à avancer dans ce domaine. Elle appelle à encourager l’investissement à travers l’octroi de prêts bancaires et des avantages particuliers.
En effet, afin de booster le développement des énergies renouvelables et mettre sur pied une véritable industrie nationale en la matière, il est primordial d’encourager la création de petites et moyennes entreprises devant accompagner les investissements
consistants lancés dans ce secteur. Il faut aussi encourager la sous-traitance pour pouvoir assurer la maintenance des installations qui seront réalisées.
Il est également nécessaire de sensibiliser le citoyen et l’inciter d’aller vers des installations solaires ou éoliennes qui réduisent
la consommation énergétique. A ce propos, les pouvoirs publics se sont fixé comme objectif de réaliser un gain financier de 42
milliards de dollars à l’horizon 2030, à travers la réduction de 9% de la consommation d’énergie à la faveur de la mise en oeuvre
d’un programme national de développement de l’efficacité énergétique. La mise en oeuvre de ce programme devrait conduire
notamment à l’isolation thermique de 100 000 logements par an ainsi qu’à la conversion au GPL de plus de 1 million de véhicules
particuliers et de plus de 20 000 autobus.

Le SEER, un carrefour d’échanges incontournable

salon_des_energies_renouvelables_
Le Salon de l’électricité et des énergies renouvelables (SEER) est le premier événement commercial international en Algérie, dédié exclusivement aux industries de l’électricité et des énergies renouvelables. Cette manifestation, organisée par AdVision El Djazair, qui s’est tenue derniérement à Alger a réuni plus de 100 opérateurs, issus du secteur énergétique, à savoir des fabricants d’équipements, des distributeurs, des bureaux d’études, des fournisseurs d’électricité et des installateurs.
L’événement, étant orienté sur l’électricité en général, a donné aussi une importance capitale aux énergies renouvelables qui sont
d’actualité et occupent l’attention des pouvoirs publics ces dernière années.
Sur une superficie de 3200 m2, une large gamme de produits et solutions du secteur de l’électricité a été exposée par des sociétés
nationales et étrangères. Cette diversité a permis une interaction qui a favorisé la création des opportunités d’affaires entre les sociétés exposantes.
Le grand public était également invité pour découvrir les produits destinés à l’usage domestique, comme les systèmes domotiques
et les installations photovoltaïques, censés attirer l’attention sur leur usage pour réduire les coûts des factures d’électricité des ménages.

Boualem Benhammada, directeur général de Enicab :
«Condor est disposée à fabriquer des stations solaires»

8M7A0667

«Enicab, une entreprise qui a été rachetée par le groupe Condor, tourne aujourd’hui à 30% de ses capacités. Nous sommes les premiers en Algérie à fabriquer des câbles solaires.
Les câbles que nous fabriquons sont utilisés pour l’éclairage public. Nous sommes d ’ailleurs en train d’installer les poteaux
d’éclairage à base d ’énergie solaire à Bordj Bou Arreridj, Khenchela et Alger. Les câbles solaires seront également utilisés dans l’équipement des stations solaires que Condor compte fabriquer avec des partenaires publics ou privés. Je rappel le dans ce même contexte que Condor s’est déjà lancée dans la fabrication de panneaux solaires avec une capacité de production de 130 MW par an. Pour ce qui est de notre participation au Salon, l ’objectif est de présenter l’entreprise et exposer essentiellement nos produits conçus pour garantir l’efficacité énergétique, car nous constatons qu’aujourd’hui, industriels et particuliers s’intéressent de plus en plus aux énergies renouvelables, notamment le solaire.»

Imane Bejja, responsable marketing Schneider Electrics :
«Nos produits sont labellisés Premium Green»

8M7A0661

«Spécialiste mondial de l’énergie et de l ’automatisation industrielle, Schneider Electric Algérie est présent dans différents domaines d’activité, tels que le secteur pétrolier, ceux des mines, du bâtiment et du traitement des eaux.
Nous avons participé au Salon de l’électricité et des énergies renouvelables avec l’exposition de nos équipements contrôle et commande dans le domaine solaire, éolien et hydraulique.
Tous nos produits sont labellisés Premium Green et assurent l’efficacité énergétique de 30% minimum. Il y a des habitudes de consommation qui permettent la réduction de la facture et, déjà, nos produits permettent de contrôler la consommation énergétique au niveau d’une usine par exemple et permettent aussi de calculer cet te dernière et de vous alerter sur son utilisation excessive.»

Les commentaires sont fermés.

Revenir en haut de la page