RAMDANE DJEZAIRI DIRECTEUR OPÉRATIONNEL DES RELATIONS PUBLIQUES ET DES MÉDIAS À OOREDOO «Je suis un passionné des médias et des relations publiques»

RAMDANE DJEZAIRI DIRECTEUR OPÉRATIONNEL DES RELATIONS PUBLIQUES ET DES MÉDIAS À OOREDOO «Je suis un passionné des médias et des relations publiques»

Son nom est bien connu dans le milieu de la communication et des médias.
Entre les relations publiques, la communication et les relations presse, Ramdane Djezairi, passe de l’une à l’autre avec une aisance et un savoir-faire quasi instinctifs. Actuellement, Directeur opérationnel chargé des Relations publiques et des médias chez l’opérateur de téléphonie mobile Ooredoo, Ramdane Djezairi jouit d’une longue et riche expérience dans un domaine aussi vaste qu’en perpétuel bouleversement, un relationnel développé et un carnet d’adresse qu’envieraient les plus grands journalistes. Portrait…
Par F. Benkhalfa

Diplômé de l’Institut des sciences de l’information et de la communication d’Alger et titulaire d’un MBA exécutive international de la prestigieuse université de la Sorbonne à Paris, Ramdane Djezairi a acquis une solide expertise en matière de communication, de relations publiques aussi bien dans le domaine privé que public.
Frais émoulu de l’université, ce major de promotion rejoint le ministère de la Communication au début des années 1990.
Après quelques années passées dans l’administration publique, l’appel du journalisme et du terrain se fait de plus en plus pressant. Il rejoint le milieu
de la presse en intégrant le quotidien du soir, Horizons, où il occupe le poste de chef de rubrique puis de rédacteur en chef. «Chaque jour était un
combat pour le devoir d’informer et une résistance contre l’obscurantisme», se rappelle-til.
Durant ces années «qui font heureusement partie du passé», chaque jour avait son lot de victimes et de plumes tombées sous les balles assassines des intégristes, poussant nombre de confrères et de consoeurs à choisir l’exil. Ramdane Djezairi fait partie de ceux qui ont préféré rester en Algérie pour résister et accomplir leur mission journalistique. «Le journalisme coule dans mes veines, c’est un métier que j’aime», dit-t-il.
Après ce passage dans la presse écrite, il rejoint l’audiovisuel en décrochant en 1998 un poste au sein de la télévision algérienne où il animera une
émission sur les TIC. «Un domaine en jachère en Algérie où les nouvelles technologies étaient encore à leurs premiers balbutiements», poursuit-il.
Avant de rejoindre Canal Algérie pour animer une émission de débat généraliste ‘‘Cartes sur table’’, il est détaché en tant que journaliste à la Direction de la communication de la présidence de la République jusqu’à 2005.
Il exerce également en tant que consultant en communication au sein du groupe pharmaceutique Saidal et au cabinet de conseil en communication, Media marketing puis à la Commission de surveillance des opérations boursières (COSOB). «Toute expérience est bonne à prendre, aussi courte soit-elle», soulignet-il. Cumulant des compétences aussi bien dans le journalisme que dans la Com, Ramdane Djezairi rejoint en 2005, la multinationale de téléphonie mobile Nedjma (aujourd’hui Ooredoo) au poste de Directeur adjoint chargé des Relations publiques. Il est nommé quelques années plus tard au poste de Directeur opérationnel chargé des Relations publiques et des médias à la faveur d’une réorganisation au sein
de l’entreprise. Ces postes de responsabilité lui permettent de collaborer étroitement avec l’équipe dirigeante d’une société leader dans la téléphonie
mobile et le multimédia.
Conscient de l’importance de la communication dans un marché extrêmement concurrentiel, il met en place une stratégie RP tous azimuts. «Nous sommes dans un marché très compétitif qui nécessite une stratégie pour nous positionner et nous maintenir par rapport à la concurrence. D’où la nécessité d’avoir une stratégie Com et RP aussi efficace que pertinente.
C’est le challenge que j’accomplis avec mes collaborateurs et le staff managérial de Ooredoo», explique-t-il. Ce professionnel de la Com et des RP parle avec fierté de son capital expérience et témoigne de son épanouissement professionnel, notamment au sein de Ooredoo qui lui a permis d’accomplir son ambition professionnelle : «L’entreprise m’a ouvert les portes et j’ai pu réaliser tous mes projets grâce à tous les moyens mis à ma disposition et grâce aussi à la qualité du management de Ooredoo.»
Soucieux d’être au diapason des nouveaux modes de management, il bénéficie d’un cycle de formation de deux années (entre 2011 et 2013) au niveau du MDI pour l’obtention d’un MBA exécutive international au niveau de la prestigieuse université de la Sorbonne à Paris.
A la tête de la Direction des Relations publiques et des médias de Ooredoo depuis plus de 13 ans, Ramdane Djezairi n’a eu de cesse d’intensifier et
de renforcer les relations avec le monde des médias et de rehausser l’image publique de la société. Communiqués de presse, conférences de presse,
événements de lobbying, voyages presse en direction des professionnels des médias et des activités citoyennes, notamment avec le mouvement associatif, tels l’association Iqraa et le Croissant rouge algérien. Mais le Club de presse, lancé en 2006 (avec 62 sessions de formation dispensées aux journalistes), et le concours Media Star, qui est à sa 12e édition, demeurent les deux plus importantes réalisations à mettre sur le compte de Ramdane Djezairi. Media Star est, en effet, l’un des événements phares de la scène médiatique nationale. Un aboutissement ? «Non ! Un acquis
pour le journalisme en Algérie», ajuste-t-il. Les RP sont un outil efficace dans les stratégies de communication des entreprises.
«La dimension citoyenne doit prévaloir dans toutes les entreprises soucieuses de gagner la confiance de leurs clients», tient à rappeler Ramdane
Djezairi. Homme de relations publiques et un ‘‘passionné’’ des médias, il est souvent sollicité par les spécialistes de communication pour des avis autorisés, de par son expérience en la matière, les challenges et les défis relevés qui en font de lui un modèle de réussite en matière de relation
publiques.

Du tac au tac

Un journaliste revient toujours à sa plume... «On ne quitte jamais un métier qu’on aime.»
Votre dernier livre lu : L’Equation africaine de Yasmina Khadra
Une culture médiatique : les magazines, la presse nationale et internationale, les chaînes TV d’informations en continu
Votre plat préféré : la Tchakhtchoukha
Un rêve : si je n’étais pas journaliste, j’aurais aimé être médecin
Un voyage : Cape Town en Afrique du Sud. Je souhaite aussi réaliser le rêve de ma fille, un voyage en Corée du Sud
Vos équipes préférées : l’équipe d’Algérie de football, le CRB, le Real Madrid et le PSG
Les joueurs qui vous ont marqué : Lalmas, Madjer, Belloumi, Pelé, Platini et Zidane
Un film algérien : Les vacances de l’inspecteur Tahar, l’Opium et le bâton
Un comédien : Sid Ahmed Agoumi et Athmane Ariouet
Nedjma : une étoile qui scintillera à jamais comme l’oeuvre de Kateb Yacine
Ooredoo : La digne héritière de Nedjma

Les commentaires sont fermés.

Revenir en haut de la page