MOHAMED CHERIF SELATNIA DG DE L’OFFICE NATIONAL ALGÉRIEN DU TOURISME «L’ONAT s’investit dans les structures d’hébergement»

MOHAMED CHERIF SELATNIA DG DE L’OFFICE NATIONAL ALGÉRIEN DU TOURISME «L’ONAT s’investit dans les structures d’hébergement»

L’ONAT existe depuis 1962, au lendemain de l’Indépendance de notre pays. Cet organisme national représentait le ministère du Tourisme et depuis, il a connu plusieurs restructurations, et acquis une certaine expérience. Aujourd’hui, cet office doit remplir une mission bien précise, celle de développer le tourisme domestique et être à l’écoute du touriste
algérien en lui proposant un produit adapté à ses habitudes et moyens financiers.
Entretien réalisé par Nassima Bensalem

L’ONAT a mis en place une stratégie de développement managérial et commercial. Quels sont les grands axes ?

L’ONAT en tant qu’entreprise
nationale du tourisme a des missions
bien précises. Les pouvoirs publics lui
ont délégué la tâche de développer
le tourisme domestique. Nous avons
donc mis en place une stratégie
globale basée sur plusieurs axes.
Côté organisation et développement,
nous avons procédé à la rénovation
du réseau de nos 38 agences
réparties à travers le territoire
national. Nous avons institué une
charte nationale de façon à ce
qu’une agence ONAT soit reconnue à
travers sa façade.
Nous avons également procédé à la
formation du personnel qui est un
élément essentiel dans la réussite
d’une entreprise. Nous avons donc
assuré la formation dans plusieurs
spécialités, à savoir l’accueil, le
marketing, les techniques de vente
et même la comptabilité et 70% de
nos employés dans l’attente d’être
formé. Pour le transport, notre
flotte a été modernisée entièrement,
à travers l’acquisition d’une centaine
de bus (bus touristique, mini bus,
micro bus,…). Nous avons même
acquis des véhicules VIP afin de
répondre à la demande d’une
certaine catégorie de clientèle.
L’ONAT compte également s’investir
dans les structures d’hébergement.
Pour cela, nous avons établi un
plan d’action à travers lequel
nous avons ciblé certains pôles
touristiques, essentiellement le sud
qui représente la seule façade de
l’Algérie qui peut concurrencer les
autres destinations touristiques. Une
auberge de 40 lits à Djanet a été
rénovée et nous avons entamé la
réalisation d’un village touristique à
Timimoun, un autre à Taghit dans
la wilaya de Bechar et un village
touristique balnéaire à Bejaia (Souk
Ethnine). Ces différents projets
seront réceptionnés d’ici 2 à 3 ans.

Comment l’ONAT compte-t-il soutenir le développement du tourisme domestique ?

Nous avons mis en place une
stratégie commerciale qui consiste
à communiquer et proposer toutes
nos offres à l’échelle nationale et
internationale sur le site web de
l’ONAT. Nous avons aussi élaboré
des dépliants, des CD, créé une
page facebook pour chaque agence,
afin de pouvoir présenter tous
nos produits touristiques. Nous
essayons également de toucher
l’ensemble des citoyens algériens,
à travers les oeuvres sociales des
entreprises, des associations de
jeunes et le réseau universitaire.
Nous avons environ 50 offres
touristiques à proposer aux touristes
dont le balnéaire, le climatique, le
saharien, le tourisme d’aventure,…à
travers lesquelles nous essayons
de répondre à la demande de la
clientèle locale. Nous ciblons aussi
les jeunes, en leur offrant des
circuits conçus spécialement pour
eux et dont l’hébergement se fait au
sein d’auberges avec des tarifs très
réduits.

Les commentaires sont fermés.

Revenir en haut de la page