LE COWORKING SPACE: ENTRE PARTAGE ET CRÉATIVITÉ ENTREPRENEURIALE

LE COWORKING SPACE: ENTRE PARTAGE ET CRÉATIVITÉ ENTREPRENEURIALE

GÉNÉRALEMENT, LA LOCALISATION DE L’ADRESSE D’UNE ENTREPRISE EST LE SIÈGE SOCIAL DE
CELLE-CI. UN BUREAU ET UNE SECRÉTAIRE QUI ASSISTE LE DIRECTEUR. IL Y A DES JEUNES
ENTREPRENEURS OU DES TRAVAILLEURS INDÉPENDANTS (FREELANCER) QUI CHERCHENT
CONSTAMMENT UN LIEU OÙ ILS PEUVENT FAIRE LEUR TRAVAIL TRANQUILLEMENT TOUT EN
DISPOSANT DE TOUS LES MOYENS, UN BUREAU, UN SIÈGE CONFORTABLE ET UNE BONNE
CONNEXION INTERNET.
Par Aboubaker KHALED

Les premiers espaces de
Coworking ont vu le jour
aux Etats-Unis en 2005 et
on en dénombre plus de 3 000
aujourd’hui dans le monde.
Un concept simple : un lieu de
travail collectif, généralement en
Opens Space, équipé en matériels
de bureautique, connexion,
imprimantes, scanner, une
bibliothèque et même la machine
à café. Tout cela ne coûte pas
vraiment cher et cela varie selon
les services proposés. Ce genre
d’espace de travail permet aux
jeunes start-upers de nouer
des rencontres avec les autres
entrepreneurs autour d’eux.
Il ne s’agit pas seulement
des espaces purement
entrepreneurials, mais aussi les
portes sont ouvertes aux artistes
aux journalistes indépendants, aux
conférences scientifiques, ainsi
qu’aux activités collaboratives.

The Adress, Sylabs et d’autres
En février 2016, on a vu l’arrivée
du premier espace de Coworking
en Algérie. The Adress, situé au
Mouhammadia Mall, un endroit
très calme et prospère géré par
un jeune qui s’y connaît très bien,
Marouan Aoudia, qui a aussi eu
l’honneur d’importer ce concept
en Algérie et donné la solution aux
jeunes.
Au coeur de la capitale, à Alger
centre, un autre espace de
Coworking, mais avec une
approche différente du premier.
Space Sylabs se veut aussi un
accélérateur de talent qui a pour
ambition de « réunir les profils
créateurs de valeurs économiques
et sociales pour l’Algérie
qu’ils soient entrepreneurs,
développeurs, étudiants, artistes,
journalistes ou simplement des
jeunes souhaitant développer leur
profil », explique Abdellah Malek,
le fondateur de Sylabs dans une
intervention à la presse.

C’est plus qu’un simple espace
de travail
En attendant que d’autres espaces
se créent dans les autres wilayas,
les jeunes start-upers se retrouvent
dans l’obligation de réserver des
budgets considérables pour louer
des bureaux même si leur activité
est flexible.
Dans ce genre d’espaces, les
opportunités ne manquent pas.
Des réseaux se construisent, des
communautés professionnelles se
créent ainsi que des organisations
spécialisées.
La majorité des personnes
pratiquant le co-working sont des
travailleurs indépendants et des
entrepreneurs. Les uns viennent
pour constituer un réseau et créer
des opportunités et les autres pour
ne plus travailler dans l’isolement
et la distraction. En effet, les
espaces de coworking constituent
de véritables communautés
de travailleurs, lesquelles
s’entraident, et organisent
régulièrement des évènements.

DANS CE GENRE
D’ESPACES, LES
OPPORTUNITÉS NE
MANQUENT PAS.
DES RÉSEAUX SE
CONSTRUISENT,
DES COMMUNAUTÉS
PROFESSIONNELLES
SE CRÉENT AINSI QUE
DES ORGANISATIONS
SPÉCIALISÉES.

Les commentaires sont fermés.

Revenir en haut de la page