ABDELLAH MALEK: FONDATEUR ET MANAGER DE L’ESPACE SYLABS

ABDELLAH MALEK: FONDATEUR ET MANAGER DE L’ESPACE SYLABS

« La communauté de Sylabs est très variée »

DZIRI Magazine : Cela fait
plus d’une année que le
Sylabs Space a ouvert ses
portes, expliquez-nous ce
que vous faites ?
Abdellah Malek : A la base,
quand on a ouvert Sylabs, on a
voulu faire quelque chose qui est
adaptable au contexte algérien.
D’ailleurs, dans les autres pays, on
trouve les concepts des espaces
de Coworking, des FabLab, des
incubateurs et accélérateurs de
startups.
C’est vrai, on n’a pas pensé que
ce qui marche ailleurs marche
aussi dans l’environnement
algérien. Alors, on a pensé à
trouver un modèle adaptable à
notre environnement, mais en
s’inspirant de ce qui se fait dans
les modèles occidentaux. Donc,
Sylabs est le mélange de plusieurs
axes : le premier est un incubateur
regroupant des startups qui
ont des projets technologiques
innovants qui bénéficient de
toutes les commodités et de
l’accompagnement nécessaires.

La deuxième partie est la
création du contenu éducatif,
cela en organisant des
workshops, des formations
et des conférences orientées
vers des thématiques qui nous
intéressent : « entrepreneuriat,
technologie et arts ». Le
troisième axe est le laboratoire
de prototypage (FabLab) en
partenariat avec Général Electric
(GE) remis gratuitement aux
startups. Enfin, la quatrième partie
est le concept de Coworking qu’on
propose depuis le début de notre
activité. Ce sont des porteurs
de projets, des designers, des
développeurs et on trouve très
intéressant de les ajouter à la
communauté de Sylabs.
Quels sont les avantages
qui peuvent profiter aux
utilisateurs de votre espace?
Les avantages sont nombreux.
Par exemple si quelqu’un a un
projet de startup et n’a pas les
moyens pour louer un bureau
durant de longues périodes,
l’espace de Coworking accueille ce
genre de personnes. Nous offrons
aussi un environnement propice
à l’innovation et à la productivité.
D’ailleurs, le fait de trouver des
gens qui travaillent autour de
nous, cela motive beaucoup. Mais
aussi cela permet de nouer des
rencontres avec des gens avec
qui nos clients partagent leurs
passions et même deviennent
des collaborateurs. C’est un genre
de partage gagnant-gagnant où
chacun aura besoin des services
de l’autre.

Quels sont les domaines
d’activités que vous recevez
le plus ?
On a ici le fil technologique, qui
touche tous les domaines. Par
contre, ici dans notre espace
Sylabs, on accueille tous les
domaines et dans des secteurs
différents. A titre d’exemple,
on a une startup au Sylabs qui
s’appelle « Eldjzair Takraa ». Ils
ont créé une maison d’édition qui
sillonne tout le territoire national,
surtout les régions désenclavées.
En plus de cette activité, ils font la
promotion des jeunes écrivains.
En gros, nous accueillons tous
ceux qui veulent travailler et
innover. En plus de tout cela,
nos cibles sont des jeunes qui
créent de la valeur, économique
ou sociale.
Est-ce que vous êtes contacté
par le gouvernement ou
un organisme officiel pour
collaborer avec eux ?
Je pense que pour créer l’impact
qu’on veut, il faut impliquer toutes
les parties prenantes autour de
nous : les jeunes, les universités,
les autorités locales, les médias,
le mode associatif et les grandes
entreprises. Actuellement, on
travaille sur des programmes avec
la wilaya d’Alger qui sont orientés
vers l’innovation et les startups.

Les commentaires sont fermés.

Revenir en haut de la page