Montage automobile : Fiat vise le marché algérien

Montage automobile : Fiat vise le marché algérien

Renault, Hyundai, Volkswagen... Les constructeurs automobiles font la queue ces dernières années pour investir en Algérie. A cette liste s'ajoute, désormais, l'italien Fiat Chrysler Automobiles (FCA).

Le constructeur cherche à introduire sa marque sur le marché automobile algérien et tout semble bien marcher pour que ce projet se concrétise. L’annonce a été faite par l’ambassadeur d’Italie à Alger, S. E.  Pasqual Ferrara, lors de son entretien avec le ministre de l’Industrie et des Mines, Mahdjoub Bedda. Comme l’exigera le nouveau cahier des charges en préparation, le constructeur a déjà entamé un travail de prospection en vue de sélectionner des sous-traitants algériens pour ce projet.

Première sportive de Hyundai

 i30 N, le cachet du Nürburgring

La marque coréenne investit la catégorie des compactes vitaminées avec une i30 N de 275 chevaux mise au point sur le circuit allemand. Ce n'est pas un hasard si la première sportive de la marque Hyundai, issue de la dernière génération de sa berline compacte i30, porte la particule « N ». La lettre renvoie à Namyang mais aussi au Nürburgring. Namyang est la base du Centre de recherche et développement de Hyundai installée en Corée. Le Nürburgring est le fameux circuit tracé dans le massif de l'Eifel. Un toboggan de près de 21 km. Un juge de paix pour les pilotes et les machines. Les principaux constructeurs ont pris l'habitude de peaufiner la mise au point de leurs nouveaux produits sportifs sur ce circuit exigeant. Hyundai y a installé un centre d'essai. Ce n'est pas un hasard non plus si Hyundai investit le terrain de la voiture sportive. Il n'y a pas meilleur moyen pour asseoir une image, valoriser son dynamisme et relayer un engagement en championnat du monde des rallyes. La i30 N sera lancée avant la fin de l'année.

Une première dans l’histoire de la marque allemande

Mercedes lancera son pick-up

Mercedes va enrichir sa gamme à la fin de l’année avec le lancement d'un pick-up Classe X, haut de gamme, issu de sa coopération avec l'Alliance Renault-Nissan. Une première pour la firme à l'étoile. Conçu sur une base de Nissan Navarra et de Renault Alaskan, le Classe X veut ratisser large. Mercedes n'hésite pas à lister ses groupes de clients : propriétaires terriens et fermiers en Argentine, chefs d'entreprise et entrepreneurs en bâtiment en Australie, familles sensibles au luxe par exemple au Brésil, individualistes branchés en Afrique du Sud ou en Grande-Bretagne et aventuriers sportifs en Nouvelle-Zélande ou en Allemagne. Pour s'adresser à ces cibles aux attentes très différentes, le constructeur allemand va proposer trois variantes : la Pure, une version de base destinée à un usage professionnel, la Progressive pour un usage plus polyvalent et la Power pour un usage principalement routier.

La Fiat 500 fête ses 60 ans

Plus jeune que jamais

Véritable symbole de la vie à l’italienne, la première Fiat 500 a vu le jour le 4 juillet 1957. En 2017, c'est au Motor Village de Paris que l'on a célébré les 60 ans de cette iconique ritale souvent décrite par les puristes comme étant la plus belle voiture au monde ! Mais avant d'être la plus belle, c'est surtout la plus révolutionnaire. Née peu après la Seconde Guerre mondiale dans une Italie principalement rurale, la Fiat 500 va marquer le début d´une nouvelle ère de consommation. La Nuova 500, voiture simple, économique, qui se revendique avant tout robuste, ne pèse que 370 kg et peut atteindre les 90 km/h ! Visiblement pas suffisamment convaincante, il faudra attendre la version décapotable qui, dès 1968, deviendra la voiture la plus vendue d'Italie. Dans les années 70, Fiat arrête la production et attendra plus de 30 ans, soit en 2007, pour faire renaître son modèle, symbole-même de la Dolce Vita. C'est grâce à « sa puce de Turin », qui bat des records de vente, que Fiat sort peu à peu de la crise.

Importation de véhicules en 2017

L’Etat n’a rien dépensé !

Aucun véhicule n'a été importé avec l’argent de l'Etat depuis janvier 2017, selon le ministre du Commerce, Ahmed Saci, qui a précisé par la même occasion que les 530 millions de dollars d’importations de véhicules enregistrés durant les cinq premiers mois concernent des acquisitions faites par des particuliers. S'agissant de l'octroi des licences d’importation des véhicules au titre de l'année 2017, le ministre s'est gardé de donner une date. Celles-ci restent tributaires des résultats de la commission installée par le ministère de l'Industrie, chargée d'établir un nouveau cahier des charges pour la construction automobile.

Les commentaires sont fermés.

Revenir en haut de la page