WEB DOCUMENTAIRE DE RIADH TOUAT WESH DERNA ?

WEB DOCUMENTAIRE DE RIADH TOUAT WESH DERNA ?

Raconte-moi ton Algérie Question philosophiq ue ? Un moyen d’éveiller les consciences ? De susciter la
réflexion ? Agé d’à peine 32 ans, Riadh Touat, réalisateur et producteur algérien, a cré’ le buzz cet été
avec son web documentaire Wesh derna ? (Qu’a-t-on fait ?), en arabe]. Diffusés sur sa chaîne youtube,
les trois premiers épisodes ont récolté des milliers de likes.
Par Farès

Wesh Derna est un
web-documentaire
qui raconte l’Algérie à
travers des entretiens croisés,
d’une vingtaine de minutes
chacun. Les interviewés sont
des jeunes Algériens. Ils ont
grandi et fait leurs études
en Algérie et font partie,
aujourd’hui, de cette jeunesse
active. Qu’ils soient résidants
en Algérie ou installés sous
d’autres cieux, les jeunes
interviewés par Riadh Touat
racontent leur Algérie. L’Algérie
telle qu’ils la voient ou qu’ils
aimeraient la voir. Profondément
attachés à l’identité algérienne,
les jeunes dénichés par le
réalisateur ont pour point
commun de contribuer au
développement culturel et social
du pays, à travers des projets
ambitieux et un optimisme
affiché.

« Parmi les interviewés, il y a
des personnes très proches que
je connais depuis des années
et qui font partie de mon
quotidien. D’autres sont des
personnes que je connais depuis
peu et dont l’engagement et
les actions m’ont tout de suite
interpellé », raconte le jeune
réalisateur. Dans ce panel de
jeunes, on découvre, entre
autres, Yasmine, créatrice du
site culturel « Vinylculture » ou
encore, Moncef, manager dans
une entreprise canadienne et
co-fondateur du réseau Incia.
Lauréat du 3e prix Ali-Maâchi,
décerné par le président de la
République dans la catégorie
arts cinématographiques et
visuels, Riadh Touat a dévoilé
récemment le 3e épisode de
la web-série Wesh derna ?
Mais sur grand écran, cette
fois-ci ! Une projection à la
cinémathèque Mohamed-Zinet
et ce, dans le cadre du ciné club
Cinunivers. Pour cette première,
Wesh derna ? a eu droit à
une salle comble et un public
intéressé. Le jeune réalisateur
a même eu droit à une standing
ovation.

Les commentaires sont fermés.

Revenir en haut de la page