Dimanche , 26 octobre 2014
News
Abdenour Houaoui Directeur Général d’Arab leasing corporation

Abdenour Houaoui Directeur Général d’Arab leasing corporation

SPONTANÉ ET DYNAMIQUE , ABDENOUR HOUAOUI EST UN JEUNE ALGÉRIEN QUI CONNAIT BIEN SON MÉTIER , LE LEASING . IL EST , EN EFFET , À LA TÊTE D’ARABE LEASING CORPORATION (ALC ), PREMIÈRE SOCIÉTÉ PRIVÉE SPÉCIALISÉE DANS LE FINANCEMENT PAR LE MODE LEASING . DANS CET ENTRETIEN , IL NOUS LIVRE , SANS LANGUE DE BOIS , TOUS LES SECRETS DE CE NOUVEAU MODE DE FINANCEMENT PEU CONNU DES OPÉRATEURS ALGÉRIENS .
Propos recueillis par S. M.

Dziri : vous êtes directeur général d’ALC, première société privée spécialisée dans le leasing. Pouvez-vous nous en dire un peu plus sur cette entreprise ?

Mr Houaoui : ALC existe depuis 2002, et est le premier établissement privé à avoir introduit le mode de financement en leasing. Son actionnariat est mixte dont la majorité du capital est détenue par ABC Banque à 41% et la CNEP Banque à hauteur de 25%. ALC a été à l’avant-garde du mode de financement en leasing en Algérie. Ce moyen de financement est plus ou moins vulgarisé et favorable pour l’économie nationale. Cela permet une diversification des sources de financement qui répondent principalement aux attentes des PME.

Le mode de financement en leasing est un concept assez récent en Algérie. Comment ça marche concrètement ?

Le leasing a été introduit concrètement en Algérie par l’ordonnance 96-09 du 10 janvier 1996, autorisant et réglementant cette activité du Leasing . Un objectif qui s’inscrit dans le cadre de la politique du gouvernement algérien qui cherche à encourager et à développer la PME algérienne. C’est un mode de financement assez efficace qui regroupe trois acteurs principaux : le client (crédit preneur), l’établissement leasing (crédit bailleur) et le fournisseur. Le client fait sa demande auprès de l’établissement, qui l’examine, au même titre
que n’importe quelle banque, et étudie les risques liés à sa demande. Le client
choisit son matériel via un fournisseur local ou étranger , nous l’achetons pour
son compte et, en contre partie, il paye un loyer mensuel. Il faut noter un élément
fondamental dans ce processus : en tant que crédit bailleur, le client à toute la
liberté de choisir son fournisseur.

Quelle est la différence entre votre société et une banque classique ?

En général, le leasing répond à des attentes bien précises qui ne sont pas forcément finançables par les modes classiques. L’attrait fondamental est fiscal, puisque tous les loyers considérés comme charges et déductibles de l’assiette de l’IBS au profit du crédit preneur (client). Par ailleurs, le fer de lance du leasing concerne les réponses rapides pour les demandes de financements des clients, dans un délais record ne dépassant pas sept jours. Nous considérons qu’une réponse rapide conforterait le client dans son projet. Il faut reconnaître également que les autorités publiques ont donné un certain nombre d’avantages accompagnant l’essor du leasing comme mode de financement.Tous les biens financés en leasing sont exonérés de TVA . Ceci est un avantage considérable. Récemment , la loi de finance 2012 vient d’accorder un avantage supplémentaire relatif aux droits de douanes. Les investisseurs ayant bénéficié d’une décision d’ANDI, sont acquittés des droits de douanes pour tout matériel acquis par le leasing (loi de finances 2012).

Quel taux pratiquez-vous ?

On ne parle pas d’intérêt dans le mode de financement en leasing, mais plutôt de loyer. Pour être clair, en général, les marges des établissements spécialisés en leasing sont supérieures à celles pratiquées par les banques. Tout simplement parce que les établissements de leasing n’ont pas de collecte d’épargne contrairement aux banques classiques ,et se refinancent auprès des banques .

Le marché algérien actuel est-il favorable à l’émergence de ce genre d’établissement financier ?

Actuellement, le marché est estimé à environ à 30 milliards de dinars (300 millions d’euros). Ceci représente 10% du financement de l’économie. Cependant, nous estimons qu’avec toutes les mesures qui ont été prises, le marché du leasing pourrait être multiplié par 10 à court terme. Lorsque nous le comparons à celui de nos voisins, en Tunisie par exemple, notre potentiel dans le domaine est plus important et la marge de progression demeure considérable.

quel pourcentage avez-vous en termes de parts de marché et à combien est estimé votre chiffre d’affaires de 2011 ?

Actuellement, nos parts sont autour de 20%, mais nous sommes en constante progression. Il faut savoir que nous étions leader jusqu’en 2009. Nous avons l’ambition de reprendre notre place de leader sur le marché cette année, en lançant de nouveaux produits et en ouvrant de nouvelles agences dans l’objectif d’être en proximité avec notre clientèle existante ou potentielle. Nous avons réalisé pour l’année 2011, 7,5 milliards de dinars, d’accords de financement. Notre objectif est d’atteindre les 10 milliards en 2012 avec des niveaux de mise en force plus importants.

ALC fait partie des sociétés certifiées (ISO) pour son système de management. En quoi cela est-il bénéfique pour votre établissement ?

 

Au delà des certifications, nous essayons d’inculquer une véritable culture d’entreprise orientée vers la satisfaction
du client. Nous rappelons constamment aux cadres d’ALC que nos clients sont nos véritables patrons. A cet effet, nous avons mis en place une cellule pour l’écoute clientèle. Nous croyons profondément que l’avenir d’un établissement ne peut se faire sans la satisfaction des clients. C’est aussi le moyen qui nous permet de nous améliorer constamment, en étant toujours à l’écoute des exigences de nos clients.

Quel sont les secteurs que vous ciblez en particulier ?Nous avons par rapport à notre politique risque, une certaine limite par secteur. Un secteur ne doit pas dépasser 40% dans notre portefeuille. Parmi ceux ciblés, il y a les travaux publics, les transports et le médical. Parallèlement à cela, nous venons de lancer le leasing immobilier qui permet aux opérateurs économiques d’acquérir des biens sous forme de location vente sur une durée de 7 ans. Nous ciblons également toutes les professions libérales pour leur bien immobilier. Au lieu de payer un loyer, nous lui
permettons de le faire et de devenir propriétaire. Je rappelle tout de même que le leasing n’est destiné qu’aux entreprises
actives.

Outre les mensualités liées au loyer exigez-vous à vos futurs clients notamment concernant le dossier à fournir?En réalité, nous essayons au maximum d’éviter de demander à nos clients des documents inutiles. Nous avons allégé le dossier de façon à permettre à nos clients de gagner du temps et de rester dans l’esprit d’un mode de financement souple. Les seuls éléments que nous demandons sont en rapport avec l’évaluation des risques au même titre que n’importe quelle banque.

ALC a-t-elle souffert de la crise financière à l’instar de certaines banques ?

Il faut savoir que le système financier algérien est déconnecté du système financier mondial. Heureusement que les banques locales n’avaient pas la possibilité de prendre des positions sur les marchés extérieurs ; c’est ce qui nous a mis à l’abri de la crise financière.

Vous est-il arrivé de financer un projet d’une société étrangère activant en Algérie ?

Evidemment ! Il est important de souligner que les modes de financements instaurés par les pouvoirs publics imposent aux sociétés étrangères d’être financées en Algérie. Cette orientation est juste dans la mesure où nous avons environ 10 milliards de dollars au niveau de nos banques. Pour notre part, nous avons financé plusieurs investisseurs étrangers ayant des sociétés de droits algériens dont des Turcs, des Chinois, etc.

Quel est le budget consacré à la communication à ALC ?

Nous accordons un intérêt particulier à notre image de marque, et nous sommes conscients que la communication est
un moyen fondamental dans la vie d’une entreprise. L’année dernière, nous avons relooké complètement notre image
visuelle de communication. Nous avons en effet, procédé au changement du logo à travers une nouvelle charte graphique. Nous participons à des événements économiques en relation avec notre activité. Nous utilisons des moyens médiatiques
pour notre publicité et nous organisons également des rencontres avec les fournisseurs.

Vos projets pour 2012 ?

Notre ambition est de reprendre notre place de leader sur le marché. C’est notre premier objectif. Pour ce faire, notre stratégie repose sur le développement de notre réseau d’agence. Nous avons prévu quatre ouvertures pour 2012, cela nous permettra d’être plus proches de nos clients. Nous comptons également lancer de nouveaux produits et développer ceux déjà lancés, notamment celui qui concerne le leasing immobilier.Du Tac au tac

 Du Tac au tac

Votre livre de chevet
Léon l’Africain d’Amin Maalouf
L’événement qui vous a bouleversé
La perte d’un ami
Un historique que vous admirez le plus
Mohamed Belouizdad, pour sa personnalité
et son sacrifice. Il est mort
pour l’Algérie à l’âge de 22ans.
L’art que vous auriez aimé pratiquer
La peinture
Une qualité
L’écoute et la patience
Un défaut
La recherche permanente
de challenges
Un pouvoir magique que vous aurez
aimé avoir
Changer les choses rapidement
Le vice dont vous n’arrivez pas à vous
débarrasser
Le café
Que représente l’argent pour vous ?
Un moyen, et surement pas un objectif
La région où vous vous ressourcez
Simplement mon quartier
Vos quotidiens préférés
El Watan et El Khabar

 

5 commentaires

  1. Salam Mr. Abdenour allah ybarek ca fait plaisir des gens comme vous il sont rares dans ces temps la. Moi je suis une jeune femme sportif dynamique habite Alger je vais créer une association sportif in’challah notre premier réunion est le 23 février 2012 in’challah à la maison de jeune de Bouzaréah a partir de 16H jusqu’à 18H es-que il ya une possibilité de nous aider dans les premier pas de l’association surtout ce qui concerne l’affiliation au championnat de Taekwondo, Judo, Boxe merci mes salutation.

  2. J’ai visité chaque page des résultats sur la première page et je n’ai trouvé aucun résultat pertinent, puis j’ai trouvé votre blog. Super !

  3. Effectivement, un bon boulot pour redresser la barre depuis 2009.Cependant, pas tellement d’accord pour les réponses du tac au tac:
    La recherche permanente de nouveaux challenges est un accomplissement et une nécessaire mise remise en cause, source d’épanouissement et jamais un défaut.
    So, good luck for the next challenge!

  4. bonjour tout le monde.j’attendais voir des tableaux ou des exemples des projets financier par ce leasing et la nature de ces projets financier comme le transport marchandise.

    • BONSOIR MR
      je suis a la recherche d’un algérienne au tunisienne partenaire pour investissement au Maghreb je vous remercie pour votre prise de contact; avant toute chose je tiens a me présenter a vous je suis MR AZALI ASSOUMANI résidant en Angleterre. J’ai exercé comme contrôleur financier pour la banque centrale européenne et spécialiste en expertise monétaire auprès de la banque africaine de développement; présentement je suis homme d’affaires et le but de mon annonce demeure la recherche d’un collaborateur ou partenaire MAGHREB sérieux pour affaire très lucratives en MAGHREB. J’ai par ailleurs des propositions de projets a entreprends et l’as en tant que investisseur étranger. je suis tout aussi prêt et disposer a financer tout projet que vous pourriez porter et nécessitant un financement, a booster toutes activités d’entreprise par l’octroi de financement sans garantie ni pourcentage. je recherche tout aussi pour achat des terrains exploitables a des fins agricoles, 1immobiliers et résidentiel. Avant de vous fournir d’amples informations j’aimerai savoir quel est votre âge et votre statut sociolecte-professionnelle; avez-vous des projets en cours ou d’avenir? Qu’est ce que vous attendez de moi? Quels types de partenariats ou collaborations vous désirez entreprendre? ces informations sont capitale pour moi dans la mesure ou je ne désire pas perdre mon temps et vous faire perdre le votre car le temps c’est de l’argent et je ne tiens pas en a perdre je vous contacterai pour qu’on puisse avoir une discussion de vive voix afin de nouer un contact plus conviviale et de confiance.je vous laisse mes coordonnes tout aussi je resterai a votre entière disposition. Dans l’attente de votre réaction, je vous prie de recevoir monsieur l’expression de mon profond respect a laquelle j’associe celle de ma très haute considération. Association avec un Maghreb pour sa concrétisation serait un atout pour sa concrétisation au vue de la réglementation Maghreb en matière d’investissement sur le territoire Maghreb; voici mon email ; azali.assoumani@yahoo.fr

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Revenir en haut de la page