lundi , 24 avril 2017

Défendre la liberté d’informer, une urgence !

Un des fondements d’une démocratie est bien la liberté d’expression. La pratiquer et la défendre sont les principales missions de tout journaliste à la fois porteur de message, investigateur et faiseur d’opinion, même en Algérie.

L’article 19 de la Déclaration universelle des droits de l’Homme, celle de « chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d’expression que ce soit », garantit ce droit. Un droit et une loi qui ne semblent pas trouver écho ici.

Pourtant, l’Algérie n’est pas parmi les derniers… ni parmi les exemples à citer en matière de liberté de la presse selon le classement 2014 de Reporters Sans Frontières (RSF) qui désigne l’Algérie comme 121e pays sur 180 à respecter la liberté de la presse.

Nous avons suivi, sans grande surprise, une énième intervention musclée du pouvoir contre la liberté de la presse…hors campagne électorale ! Etait-ce le commentaire de trop du journaliste-chroniqueurs d’El Djazairia ou ce sont tous les terrains d’information qui deviennent à risques élevés pour la presse algérienne ? On ne le sait pas encore, notamment quand on se rend compte que la liberté d’expression devient le privilège du gouvernement qui n’hésite pas à sortir ses griffes à chaque fois qu’une vérité le concernant est dévoilée.

Au moment où le journaliste Eric Lipton a reçu le prix Pulitzer pour ses articles sur les rôles des lobbies (fin avril dernier), nos lobbies à nous, censurent tout journaliste qui s’amuserait à parler des prix d’achat de leurs appartements, terrains et autres biens immobiliers en France.

L’Algérie connaitra-t-elle un jour la liste de ses 100 héros pour la liberté de la presse *? Jamais peut-être, car les héros sont d’abord reconnus par les nations et les peuples.

OUVRAGE RENDANT HOMMAGE À DES HOMMES ET DES FEMMES QUI ONT, CHACUN À LEUR MANIÈRE, OEUVRÉ POUR LA LIBERTÉ ET L’ÉGALITÉ DES DROITS DANS LE MONDE, PUBLIÉ EN 2014 À L’OCCASION DE LA JOURNÉE MONDIALE DE LA LIBERTÉ DE LA PRESSE PAR REPORTERS SANS FRONTIÈRES (RSF) À PARTIR DES ARCHIVES DE L’AFP.

Remla Isma

Rédactrice en Chef

Les commentaires sont fermés.

Revenir en haut de la page