Igor Leprince, Président Afrique et Moyen-Orient chez Nokia

Igor Leprince, Président Afrique et Moyen-Orient chez Nokia

Nokia Networks, c’est d’abord une nouvelle stratégie»

Propos recueillis par Yani T

Dziri : Nokia Networks est présente sur le marché algérien depuis déjà plusieurs années, à travers des partenariats conclus avec les différents opérateurs de téléphonie mobile ; pouvez-vous nous parler de cette expérience ?

Igor Leprince : Effectivement, en Algérie, nous travaillons essentiellement avec les trois opérateurs de téléphonie mobile. Nous sommes liés à eux avec des contrats de fourniture d’équipement et de technologie. Nous étions d’ailleurs auprès de ces opérateurs afin de les accompagner dans le déploiement du réseau de téléphonie mobile de troisième génération (3G). Nous sommes le partenaire principal d’Ooredoo, mais nous sommes également le partenaire de Djezzy depuis plusieurs années sur le marché algérien. Nous venons aussi de conclure un important accord avec Algérie Telecom à même de l’accompagner dans son projet LTE (4G filaire).

Justement, pouvez-vous nous détailler quelque peu ce contrat que vous venez de conclure avec Algérie Telecom ?

Comme je viens de vous le dire, le contrat que nous venons de signer avec Algérie Telecom tend à accompagner cette entreprise dans son projet LTE (Internet haut débit). C’est aussi une volonté de Nokia Networks d’accompagner l’Algérie de manière plus générale dans son projet de développer Internet haut débit et la téléphonie mobile de troisième génération. Notre concours se résume à mettre à la disposition d’Algérie Telecom cette nouvelle technologie LTE (4G filaire) avec tout ce qu’elle apporte comme performances, qualité, rapidité (150 mégabits) et innovations. C’est une technologie complémentaire à l’ADSL qu’a développée Algérie Telecom depuis maintenant plusieurs années déjà. Outre la technologie LTE que nous mettons à la disposition d’Algérie Telecom et ses abonnés, nous nous appliquons à mettre parallèlement en place un savoir-faire en investissant dans la formation des ingénieurs algériens, appelés à être sur le terrain pour réaliser le projet d’Algérie Telecom.

Le groupe Nokia a vendu récemment sa partie mobile à Microsoft. Nokia Networks a pris option de se concentrer sur la partie réseaux et technologie de pointe. Pouvez-vous nous en parler davantage ?

Effectivement, il y a quelques semaines, Nokia avait cédé sa partie mobile à Microsoft. Nokia Networks est d’abord une nouvelle stratégie dédiée aux réseaux et aux technologies de connexion. Notre vision consiste à dire que nous, et les objets qui nous entourent, serons tous connectés dans les années à venir. Un des piliers principaux sur lesquels repose cette nouvelle stratégie de Nokia Networks est NSN. Et c’est la partie réseaux qui s’appelle officiellement Nokia Networks. C’est un segment d’activité qui génère 90 et 95% des revenus de Nokia aujourd’hui. Nous avons deux autres unités, dont le premier fait dans la géolocalisation. Quatre voitures sur cinq en Europe sont équipées de ce logiciel. La troisième partie est investie dans les technologies et les innovations dans le domaine des réseaux et autres pour les sociétés.

Les commentaires sont fermés.

Revenir en haut de la page