Lyes Gamgani, Président de l’APC de Dar El Beida «Un avenir prometteur pour la commune»

Lyes Gamgani, Président de l’APC de Dar El Beida «Un avenir prometteur pour la commune»

SITUÉE À L’EST DE LA CAPITALE, DAR EL BEIDA EST CONSIDÉRÉE COMME UNE COMMUNE HUPPÉE DESTINÉE AUX NANTIS. CEPENDANT, ELLE CONNAÎT LES MÊMES DÉFIS ET ASPIRATIONS QUE LE RESTE DES COMMUNES DU PAYS. C’EST CE QU’A AFFIRMÉ LE PRÉSIDENT DE L’ASSEMBLÉE POPULAIRE COMMUNALE, LYES GAMGANI. SOUS LA COULEUR POLITIQUE DU FLN, IL EN EST À SON 2ÈME MANDAT SUCCESSIF. LE PREMIER RESPONSABLE DE LA COMMUNE A ACCEPTÉ DE RÉPONDRE AUX QUESTIONS DE DZIRI ET PARTAGER SON POINT DE VUE CONCERNANT SA VISION ET LES PERSPECTIVES DE LA COMMUNE.

Entretien réalisé par Sandra Touat

 Dziri : Après un an de gestion des collectivités locales, quel est votre bilan ?

Lyes Gamgani : D’abord, je dois souligner que nous sommes en train de mener notre programme tracé au début du premier mandat, soit depuis l’année 2008 ; donc, il s’agit de la continuité dans le développement local dans plusieurs secteurs. Et depuis notre prise en charge des destinées de l’APC, nous avons axé notre effort sur les besoins urgents afin de répondre aux préoccupations de notre population, comme la réalisation et la rénovation des réseaux, des routes, des éclairages publics, des infrastructures sportives et de loisirs pour la jeunesse, le transport, le ramassage scolaire, l’assainissement des eaux usées, ainsi que l’amélioration de la qualité des services, notamment l’hygiène, le technicoadministratif et le social.

L’APC de Dar El-Beida est l’une des plus riches d’Algérie.Est-ce que ce statut d’APC vous permet en tant que P/APC de mener à bien votre mission ?

Qu’est-ce qui fait que vous ne consommez pas votre budget ? C’est vrai qu’il y a des communes riches qui ont une autonomie financière pour la gestion des affaires de la commune, et d’autres pour faire des ressources et qui bénéficient des subventions de la wilaya pour la réalisation de différents projets. Nous avons commencé d’abord par le secteur de l’éducation d’une importance capitale. Les écoles dont nous avons la charge ont toutes bénéficié de travaux de réhabilitation et d’entretien. Leur image a vraiment changé, elles sont pour la plupart dotées de cantines scolaires. Nous travaillons en étroite collaboration avec les chefs d’établissement, et nous essayons progressivement de répondre à leurs doléances. Nous avons un lycée en voie d’achèvement : le ramassage scolaire est assuré gratuitement. Pour ce qui est du sport, nous avons trois stades dans lesquels nous réalisons des tribunes et salles de sport, et les travaux sont en voie d’achèvement. S’agissant de la consommation du budget, il faut exprimer un besoin puis inscrire son projet, lancer l’étude et l’avis d’appel d’offres, sinon, on ne consomme pas.

Qu’en est-il de l’environnement ?

La question de la sauvegarde de l’environnement et l’amélioration du cadre de vie des administrés est une question primordiale. Pour cela, je signale que la commune est dotée de tout le matériel et outillage nécessaires pour la prise en charge de l’hygiène et de l’environnement. Les premiers résultats sont déjà visibles sur le terrain, le déploiement des agents de la régie est pour ainsi dire remarquable, aucune cité de la commune n’a été épargnée par les opérations de nettoyage et d’assainissement. Au train où vont les choses et au fil des semaines, tous les quartiers et cités de la commune seront assainis. Une enveloppe de 185 millions de dinars a été allouée pour la réhabilitation du vieux bâti.

Quel sont les sites concernés et que comptez-vous faire exactement ?

Il sera question du ravalement des façades, des vieux bâtis de la commune, du nettoyage des caves, des cages d’escaliers et de l’étanchéité. À l’instar des autres communes de la capitale, il y a le problème du logement, un autre cas qui se pose également est celui de l’habitat précaire. Quelles sont les mesures apportées par l’APC en vue de les régler ? Nous avons présenté un dossier à la wilaya pour la réalisation des projets de logement avec tous les équipements de proximité nécessaires sur un terrain de 33 hectares situé à El Hamiz, comme nous avons pris des délibérations pour l’acquisition de terrains en dehors du territoire de la commune. On a également entrepris des démarches auprès de l’APC de Bordj El-Kiffan qui dispose de terrains pour la réalisation, dans le cas de l’aboutissement des consultations, du logement en partenariat avec cette APC.

Quels sont les programmes de la commune ?

Au niveau de notre circonscription, on enregistre une satisfaction dans le domaine des écoles, car pour nous, cela représente un département très important, nous prévoyons d’ouvrir deux écoles lors de la prochaine rentrée scolaire. S’agissant des équipements sportifs, trois stades sont en cours de construction. Du fait que notre commune bénéficie d’un budget assez important, l’étude pour le lancement d’une future piscine sera lancée prochainement, en plus des terrains de jeux, sans oublier le grand volet de l’embellissement de la ville qui figure dans les perspectives.

Pour conclure, un dernier mot…

Je tiens à rendre hommage aux élus de notre assemblée pour leur précieuse collaboration ainsi que les cadres et employés de la commune pour avoir placé l’intérêt de notre commune au-dessus de toutes considérations, et j’exhorte mes concitoyens à se structurer en comité de quartiers, afin de participer à la gestion des collectivités. Aussi, un grand merci au magazine Dziri qui nous a permis de nous adresser à ses lecteurs et à nos concitoyens.

«Du fait que notre commune bénéficie d’un budget assez important, l’étude pour le lancement d’une future piscine pour la commune sera lancée prochainement.»

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Revenir en haut de la page