mardi , 25 avril 2017
Éjaculation précoce Des exercices pelviens pour la retarder

Éjaculation précoce Des exercices pelviens pour la retarder

L’ÉJACULATION PRÉMATURÉE RESTE UN TROUBLE SEXUEL ENCORE TABOU DONT DE NOMBREUX HOMMES SOUFFRENT EN SILENCE. IL Y A POURTANT DES SOLUTIONS. ZOOM SUR LA QUESTION.

Par Sabri Aksouh

Dans un jargon purement médical, les exercices de Kegel représentent une méthode très efficace pour renforcer les muscles pubococcygiens entourant le scrotum

 

Que cela soit des thérapies avec des spécialistes, des traitements médicaux ou encore un suivi psychologique, des moyens existent pour en guérir ou du moins apprendre à se contrôler pour les cas les plus sévères. Parmi ces méthodes, les exercices pelviens. Souvent, contrôler l’éjaculation précoce est simplement une affaire de pratiques. Certaines techniques justement peuvent vous aider à aboutir à ce contrôle. Il vous faut avant toute chose comprendre pourquoi vous éjaculez trop tôt. Ceci peut être le résultat d’un problème physique ou psychologique. Dans un cas comme dans l’autre, il vous faudra passer par le diagnostic d’un spécialiste avant de choisir le traitement qui vous conviendra le mieux.

On récapitule…

Les spécialistes définissent l’éjaculation précoce comme étant un dysfonctionnement sexuel masculin transitoire. Par «transitoire», l’on comprend passager, puisque ce trouble n’est pas définitif mais survient à un moment ou un autre de leur vie, chez environ 30% des hommes. Il se traduit généralement par une éjaculation persistante et répétée lors de stimuli sexuel, même infime, qu’il soit avant, pendant ou juste après la pénétration. Ainsi, certains hommes n’ont pas le temps de ressentir du plaisir ou d’en donner à leur partenaire, qu’ils ont déjà éjaculé. Le rapport est vite expédié et la femme reste sur sa faim, frustrée de ne pas avoir atteint l’orgasme. Une étude scientifique italienne a récemment prouvé que faire travailler le plancher pelvien d’un homme aide grandement à retarder l’éjaculation. En effet, ces exercices pourraient se montrer efficaces chez les hommes souffrant de ce trouble, même si habituellement ils sont plutôt utilisés dans les cas d’incontinence post opération de la prostate. De 31 secondes à plus de 2 minutes L’étude en question est basée sur une expérience réalisée sur un total de 40 hommes, âgés entre 19 et 46 ans, et tous souffrant d’une éjaculation prématurée. Les sujets ont ainsi reçu pour mission de faire travailler leur plancher pelvien pendant 12 semaines. Durant cette période, ils devaient calculer leur temps d’éjaculation. C’est ainsi qu’au début de cette expérience, le temps moyen enregistré chez ces messieurs, était de 31,7 secondes, avant de passer à 146,2 secondes, soit un peu plus de 2 minutes et 26 secondes. Ce résultat représente à lui seul un pas de géant dans le traitement de ce dysfonctionnement. Parmi les 40 volontaires, 33 ont constaté une nette amélioration et 13 d’entre eux ont même continué les exercices pelviens sur une période de 6 mois, rallongeant un peu plus leur temps d’éjaculation. Ces exercices sont très faciles à réaliser et n’ont aucun effet indésirable ou inconfortable. Cette méthode semble même plus efficace que de nombreux traitements tels que la thérapie comportementale, les antidépresseurs et autres remèdes. En quoi consistent ces exercices ? Pour repérer les muscles du plancher pelvien, rien de plus facile. Il faut simplement contracter les muscles autour de l’anus, comme pour essayer de retenir des fuites de gaz. L’homme sent une contraction et une remontée du pénis, et dans certains cas une légère érection. Il faut tenter de retenir ce resserrement durant environ 5 secondes avant de tout relâcher. Mais cela ne s’arrête pas là. Il est indispensable de réitérer cet exercice une dizaine de fois en essayant de se retenir 10 secondes à chaque opération. Plus l’entraînement est régulier, plus il y aura des résultats sur le temps d’éjaculation. Les exercices de Kegel, ça vous dit quelque chose ? Dans un jargon purement médical, cette série d’exercices représentent une méthode très efficace pour renforcer les muscles pubococcygiens entourant le scrotum. Ce sont en effet les femmes qui ont été les premières à pratiquer les exercices Kegel afin d’augmenter leur plaisir sexuel durant les rapports. Suite à cela, les hommes s’y sont également mis, pour contrôler l’éjaculation précoce cette fois-ci. Ce sont en fait les muscles pelviens qui contrôlent le processus d’éjaculation après avoir déterminé le moment propice où le liquide séminal situé dans la glande prostatique doit remonter à travers le canal urètre et le phallus. Vous pouvez pratiquer ces exercices au moment d’uriner par exemple. À ce moment-là, essayez de bloquer l’écoulement à plusieurs reprises en serrant les muscles comme dans la précédente opération. Ce sont ces derniers qui contrôlent l’écoulement de l’urine mais aussi l’éjaculation. D’autres exercices peuvent également vous aider à diminuer l’apparition de l’éjaculation précoce, comme l’autostimulation. Cette dernière consiste à essayer d’arrêter l’éjaculation en interprétant les signaux envoyés par l’organisme. Vous remarquerez alors la sensation qui submergera votre corps quand vous vous stopperez brusquement. Cela dit, pour recommencer cette pratique, il vous faudra attendre un peu. Vous devez poursuivre cette opération jusqu’à ce que vous sentiez que vous avez retrouvé le contrôle de votre éjaculation. Pour vous faciliter un peu plus la tâche, vous pouvez utiliser des gels lubrifiants pour mieux vous stimuler. Ces exercices, simples et rapides, peuvent vous faciliter grandement la vie en améliorant votre temps d’éjaculation pour vous apporter un plus grand épanouissement dans votre vie de couple.

 

 

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Revenir en haut de la page