Dimanche , 20 avril 2014
Brahim H’mida alias Irban Irban

Brahim H’mida alias Irban Irban

Share on Facebook+1Pin it on PinterestShare on TwitterShare via email

Qui n’a pas entendu parler de Sidi Yaya, Zmirli anatomy ou encore les aventures de Aldjia et Boualem ? Ce sont là quelques vidéos parodiées par Brahim H’mida, alias Irban Irban, et qui ont créé le buzz depuis plusieurs mois sur la toile algérienne. Ce phénomène a pris de l’ampleur, à tel point qu’un site Internet dédié à l’artiste, a été lancé récemment. C’est avec un grand sourire qu’il a accepté de répondre aux questions de Dziri. Par T. K.

Dziri : En premier lieu, et avant de parler d’Irban Irban, qui est Brahim H’mida ?

Irban Irban : Je suis un mec simple qui vient tout juste d’avoir 31 ans. Je suis rêveur et nostalgique, et j’aime mon pays à un point inimaginable.
Vous êtes le premier concepteur de vidéos parodies sur Internet, pourquoi avez-vous choisi ce créneau ?
Le premier, je ne sais pas mais, peut-être le premier à avoir dépassé le phénomène du buzz, car un buzz ne dure qu’un mois au maximum, alors que moi j’en suis présent depuis plus de deux ans, non stop. Deux années à divertir les internautes algériens à travers le monde.

Vous avez créé le buzz depuis plusieurs mois sur la toile algérienne. On vous surnomme même le nouveau phénomène d’Alger. Vous attendiez-vous à toute cette notoriété ?

Cela m’a pris du temps pour réaliser enfin ce qui m’arrivait, notamment lorsque j’ai constaté que j’avais beaucoup d’admirateurs. Cependant, à partir du moment où je recevais plus de 400 messages par jour, j’ai compris que le phénomène avait pris de l’ampleur. De plus, ce qui me rend le plus fier, c’est quand les gens me reconnaissent dans la rue, partout en Algérie, sans avoir fait au préalable un matraquage médiatique.

Rien que sur Facebook, vous avez plus de 100 000 fans. Comment définissez-vous justement votre travail et votre statut ?

Plus de 175 000 fans et plus de 3 millions de visites par mois sur cette même page. Cela veut juste dire que l’on aime mon travail et que les internautes en veulent plus. D’ailleurs, c’est pour cette raison que j’ai créé un site internet (www.irbanb.com) qui rassemble toutes mes vidéos, et j’avoue avoir été surpris par le nombre de visites sur ce même site.

Votre succès a dépassé nos frontières puisque vous avez aussi des fans au Maroc et en Tunisie, entre autres.

C’est vrai. J’ai reçu énormément de messages de nos frères Marocains et Tunisiens. C’est, d’ailleurs, ce qui m’a valu beaucoup de propositions de télévisions et radios de ces pays. Ça me fait toujours plaisir d’entendre cela. De plus, cela montre que nous avons la même culture au Maghreb et que l’on se comprend parfaitement à travers cet humour.
Quel est votre objectif à travers vos vidéos parodiées ?

Divertir les Algériens sans pour autant être un donneur de leçons, je me contente juste de poser un miroir en face des gens.

Vous venez de signer un contrat avec l’opérateur téléphonique Djezzy. C’est carrément la consécration, non ?

J’ai reçu énormément de propositions intéressantes mais Djezzy a eu cette capacité de me proposer un projet qui m’a tout de suite séduit Il représente pour moi une évolution logique à ce que j’ai déjà entrepris auparavant.

En quoi consiste ce projet ?

Nous avons l’objectif de monter une plateforme divertissante avec plein de surprises. Le premier projet, est notre émission «007 IRBAN» où je joue un conseiller du call-center un peu particulier, en répondant à plein de questions qui reflètent de manière amusante et complètement humoristique la société algérienne.
Comptez-vous monter sur scène pour un one man show ?
Tout le monde me demande de monter sur scène, et à force de l’entendre,
j’ai décidé de le faire. Eh oui, c’est mon rêve, car cela me permettra d’avoir mon public en face de moi. J’ai, d’ailleurs, commencé à écrire quelques situations inspirées de ma vie quotidienne, et ce qui m’a le plus surpris, c’est que les sponsors se bousculent
déjà pour ce spectacle qui n’est pas encore monté. C’est flatteur, non ? Parce que tu le vaux bien !

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Revenir en haut de la page