lundi , 24 avril 2017
Zenasni Nasredinne,P.APC de Sidi M’Hamed «Un avenir prometteur pour la commune»

Zenasni Nasredinne,P.APC de Sidi M’Hamed «Un avenir prometteur pour la commune»

DANS L’ENTRETIEN QUI SUIT, ZENASNI NASREDINΣNE, MEMBRE DU PARTI ISLAMISTE (MSP), PREMIER MAGISTRAT DE LA COMMUNE DE SIDI M’HAMED, NOUS A EXPRIMÉ SA GRANDE VOLONTÉ DE RÉGLER LE MAXIMUM DE PROBLÈMES QUE CONNAÎT SA COMMUNE POUR LES BIENS DE SES PROTÉGÉS. IL NOUS A DÉVOILÉ, DANS CE SENS, LES GRANDS PROJETS PROGRAMMÉS POUR CETTE COMMUNE QUI S’APPARENTE AU COEUR BATTANT DE LA CAPITALE, DE PAR SA POSITION STRATÉGIQUE ET LE NOMBRE D’HABITANTS QU’ELLE ABRITE.

Entretien réalisé par Sandra Touat

«Afin de remédier au problème du stationnement, la commune s’est lancée dans un projet ambitieux, celui des parkings intelligents. Un projet unique à Alger et même au niveau national, est en cours de réalisation. L’entreprise s’attelle à installer les équipements qui supporteront près de 16 véhicules.»

Dziri : Pouvez-vous nous présenter votre commune ? Zenasni Nasredinne : La commune de Sidi M’Hamed est située au centre de la capitale, elle s’étale sur près de 3 000m2. Il faut préciser que Sidi M’Hamed est un pôle stratégique hébergeant d’importantes infrastructures. L’on peut citer le CHU Mustapha-Bacha, des ministères, la maison de la presse et bien d’autres édifices scolaires et culturels. Sidi M’Hamed se compose de quatre grands quartiers communaux. C’est un véritable axe stratégique et incontournable de la capitale. Vous avez été élu à la tête de la commune de Sidi M’Hamed par la majorité, mais quelques mois après votre installation à l’assemblée communale a été bloquée ; quelles sont les raisons de cet événement ? Avant toute chose, il faut que je le dise sans complexe : je gène certains intérêts, concernant les démarches entreprises par certains partis politiques, cela démontre leur absence de maturité politique : pour procéder à un retrait de confiance, il faut d’abord envoyer une demande au wali et lui notifier les causes de la destitution. Cette action n’est pas conforme à la loi, elle n’est pas réglementaire, je suis le président de la commune de Sidi M’Hamed et je compte le rester jusqu’au terme de mon mandat. Vous êtes à la tête d’une commune des plus importantes de la capitale, quels sont les projets que vous comptez lancer ? Le problème qu’a hérité mon équipe et moi a été réglé. En premier lieu, la place de la concorde connaît, en effet, des piscine devrait être réalisée à proximité du chantier (Titanic) laissé à l’abandon. Dans un autre registre, le parc sera ouvert dans les prochains mois. Concernant El Bassan, celui-ci connaîtra des travaux de réhabilitation dans les prochains jours. S’agissant du volet sportif, le stade communal de la rue Aissat Idir, dont les travaux ont été lancés en 2006, a été repris après mon installation à la tête de la commune. Trois autres stades seront incessamment installés, suivra un 4ème après l’achèvement de la pelouse de 5ème génération. Une enveloppe de 20 milliards de centimes a été dégagée et il sera prêt prochainement, sachant qu’il est situé au coeur de la cité des groupes HLM de la place du 1er mai, et est composé de vestiaires et de 1 400 places. Il y a aussi des demandes citoyennes qui concernent particulièrement le logement, le chômage. Comment répondez-vous à toutes ces demandes ? La commune a recensé plus de 32 bâtiments menacés de ruine, ces immeubles se trouvent dans les différents quartiers de la commune. Les familles habitant ces IMR sont concernés par la prochaine opération prévue par la wilaya dans le cadre de résorption de l’habitat précaire.S’agissant du deuxième volet, nous avons tout fait pour prendre en charge l’informel. Les jeunes de Belouizdad ont bénéficié de 60 locaux à la cite AADL, les bénéficiaires ont conclu leur contrat avec les notaires, un marché de bâtiment est réalisé à côté du marché Ali Mellah. Les locaux commerciaux seront livrés prochainement. Comment l’APC arrive-t-elle à gérer le sensible problème des stationnements ? Afin de remédier à ce problème, la commune s’est lancée dans un projet ambitieux, celui des parkings intelligents. Un projet unique à Alger et même au niveau national, est en cours de réalisation. L’entreprise s’attelle à installer les équipements qui supporteront près de 16 véhicules. Il a été lancé en coordination avec l’Egctu (Établissement de gestion de la circulation et de transports urbains), il reste à achever l’aménagement extérieur. S’agissant de la gestion qui sera assurée conjointement avec l’Egctu, l’enveloppe allouée à ce projet représente 20 millions de dinars. Un logiciel sera mis en place par l’établissement de la wilaya pour le placement des véhicules sur des plateformes rotatives. Nous souhaitons lancer des projets similaires si nous arrivons à dénicher des espaces. La commune de Sidi M’Hamed estelle concernée par la rénovation des façades de commerces ? En premier lieu, il y aura la réhabilitation des façades des magasins et leur remise en l’état initial, à l’instar des deux rives de la rue Didouche Mourad. C’est autour de la plus grande rue d’Alger, Hassiba-Ben Bouali, de subir le «lifting», ordre et délai sont donnés et fixes pour les commerçants afin de mettre en conformité les devantures de leur locaux. Un dernier mot pour conclure… J’exhorte mes concitoyens à se structurer en comités de quartier pour participer à la gestion de la collectivité. Enfin, un grand merci au magazine Dziri qui nous a permis de nous adresser à ses lecteurs et à nos concitoyens

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Revenir en haut de la page