Yazid Chibane, Gérant d’ETB-TCE, Chibane construction métallique

Yazid Chibane, Gérant d’ETB-TCE, Chibane construction métallique

«À l’horizon 2015, nous avons deux principaux projets à réaliser»

DYNAMIQUE ET AMBITIEUX, YAZID CHIBANE FAIT PARTIE DE CETTE NOUVELLE GÉNÉRATION DE JEUNES ENTREPRENEURS. IL DOIT SA RÉUSSITE AU GRAND CAPITAL ACQUIS À TRAVERS SON PARCOURS PROFESSIONNEL DANS UNE GRANDE ENTREPRISE DE CONSTRUCTION PUBLIQUE ET SA QUÊTE PERMANENTE POUR DE NOUVELLES EXPÉRIENCES. DANS CET ENTRETIEN, YAZID CHIBANE REVIENT SUR SON PARCOURS, LES DIFFÉRENTES OFFRES DE SON ENTREPRISE ET SES AMBITIONS POUR L’AVENIR. Entretien réalisé

par Samir Fadel

«Je me suis retrouvé à faire des formations basiques comme les branchements électriques, le ferraillage, etc… et cela, sans sourciller, car il reste impératif de comprendre combien le plaisir au travail prime sur le prestige du diplôme ou de la fonction, en termes de bien-être et d’équilibre psychologique.»

Dziri : vous êtes gérant de ETBTCE, Chibane construction métallique, société actuellement leader dans votre segment d’activité. Dans un premier temps, pouvez-vous revenir sur votre trajectoire ? Yazid Chibane : Ancien cadre d’une grande entreprise publique dans le domaine de la construction métallique, j’ai participé activement à la réalisation de plusieurs grands projets nationaux. Apres avoir été un des acteurs principaux dans la gestion du plan Ad-hoc développé et lancé par le Gouvernement suite au terrible séisme du mois de mai 2003, qui a frappé la wilaya de Boumerdès et ses environs où je travaillais de manière autonome, je ne m’imaginais pas retourner à la vie standard qui m’attendait. J’ai alors décidé de créer ma propre entreprise. Pourquoi ce choix de reconversion professionnelle et ce nouveau créneau ? Au fil du temps, ma reconversion professionnelle s’est imposée d’ellemême ; je sentais qu’en me basant sur mes différentes expériences, j’apporterais plus au secteur en tant «Je me suis retrouvé à faire des formations basiques comme les branchements électriques, le ferraillage, etc… et cela, sans sourciller, car il reste impératif de comprendre combien le plaisir au travail prime sur le prestige du diplôme ou de la fonction, en termes de bien-être et d’équilibre psychologique.»

que chef d’entreprise que cadre chez mes anciens employeurs. Il est vrai que, petit-à-petit, je me mettais à rêver d’autre chose ; trouver un métier qui a du sens, avoir une activité plus créative, plus porteuse de sentiment d’utilité, être conforté à des problématiques plus complexes et pouvoir les résoudre. Reste à noter que se mettre à son compte pour devenir son propre patron est souvent plus une conséquence qu’une motivation première. J’ai aussi constaté que je ne craignais plus du tout la perte de statut liée au métier d’arrivée où j’étais ingénieur, et de passer à l’homme multi-tâches que je suis devenu ; ainsi je me suis retrouvé à faire des formations basiques comme les branchements électriques, le ferraillage, etc… et cela, sans sourciller, car il reste impératif de comprendre combien le plaisir au travail prime sur le prestige du diplôme ou de la fonction, en termes de bien-être et d’équilibre psychologique. Quelles sont les différentes offres de votre entreprise ? Nous avons une multitude d’offres principalement liées à notre domaine de compétences. Notre fer de lance est la construction métallique, à savoir les différents types de charpentes métalliques destinées aux espaces de stockage de marchandises, aux bâtiments industriels, aux constructions d’infrastructures militaires, salles de sport, couvertures de stade, mais aussi aux blocs administratifs et un nouvel usage qui commence à faire son apparition ; les maisons des particuliers car l’ossature en charpente métallique offre plus de possibilités de design qu’aucun autres types d’ossature. De plus, nous nous sommes spécialisés dans la construction d’entrepôts frigorifiques. Ces derniers sont généralement destinés à l’industrie agro-alimentaire, et plus spécifiquement les produits laitiers et dérivés comme l’industrie fromagère et celle du yogourt. Ces entrepôts servent aussi au stockage des produits avicoles et tout type de viandes et de poissons. Un nouveau secteur nous a ouvert les bras durant ces dernières années. C’est le domaine de la fermeture industrielle matérialisé par l’installation des portes sectionnelles, porte-feux, murs coupefeux qui requièrent un grand degré de technicité et de précision. Dans l’ensemble, nous arrivons aujourd’hui à proposer le service «clé en main» sur la plupart des bâtiments industriels que nous construisons. Cela va de la conception, en passant par la centrale d’achat des équipements, leur installation jusqu’à la remise définitive du projet. Enfin, nous faisons aussi des prestations de conseils sur des projets qui relèvent des problématiques plus ou moins complexes. Dans le segment de construction d’entrepôts et réalisation de bases logistiques, la concurrence est-elle assez importante ? Le concept de la base logistique et le système multimodale n’est, à ce jour, pas très répandu dans notre pays, et ce, malgré la problématique de réduction des coûts à laquelle toutes les entreprises doivent faire face en ces temps. Gagner de l’argent sur la distribution et le stockage est un dilemme à résoudre pour les sociétés, et la base logistique moderne reste la seule initiative. Malgré cela, nous ne comptons que deux à trois bases dignes de ce nom, et nous sommes fiers d’avoir contribué à réaliser l’une d’elles qui reste à ce jour la plus grande du continent, et d’avoir réalisé en totalité une autre de plus de 33 000m2 dans les environs d’Alger. Pour répondre directement à votre question, les Chinois et les Turcs sont nos principaux concurrents. Pour améliorer et développer ses activités, votre entreprise a contracté des partenariats avec des entreprises étrangères… Réellement, nous ne faisons appel aux sociétés étrangères que dans la fourniture des équipements et des matériaux de qualité supérieure. Reste que nous serions ravis dans le cas où ces équipements seront produits localement dans le pays. Il est vraiment dommage que nous manquions à ce jour de ce type de matériels ; cela peut aller de la simple quincaillerie aux équipements plus complexes comme les niveleurs de quais ou des murs coupe-feux. Je profite de cet article pour encourager les investisseurs, petits et grands, à se lancer dans ce type de production afin de diminuer cette dépendance qui devient chronique et plus grave encore, habituelle. Dans toute activité, le problème de la ressource humaine se pose souvent ; êtes-vous confronté à cette situation ? Oui, nous le sommes ! Ce problème ne devrait pas se poser alors qu’on est dans un pays où la majorité de la population active a moins de 40 ans ! La main-d’oeuvre qualifiée (monteur, soudeur, charpentier, etc.) est très rare sur le marché du travail. Pour pallier à cette situation, notre politique d’embauche est basée sur le recrutement des jeunes qui ont essentiellement un bon esprit d’équipe et une grande soif d’apprendre, et à qui l’on confie des responsabilités sur les projets, tout en mettant à leur pleine disposition l’encadrement nécessaire et un salaire qui leur permet de vivre dignement. Des projets ambitieux à l’avenir ? Des projets ambitieux, oui. D’ici la fin de l’année, nous achèverons les projets en cours dans les délais impartis ; à l’horizon 2015, nous avons sur notre feuille de route deux principaux projets à réaliser. Une autre base logistique à l’Ouest du pays qui est en phase d’étude et un bâtiment industriel à l’Est pour le compte d’une société du secteur de l’emballage. Plusieurs autres projets de moindre envergure nous attendent et nous comptons bien y répondre.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Revenir en haut de la page